•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Impact remue les jeunes depuis six ans

Le policier communautaire Luc Tardif en studio

Le policier communautaire Luc Tardif en entrevue

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis six ans, le projet Impact sensibilise la population aux dangers de la conduite avec les facultés affaiblies. La mouture 2019 de la pièce de théâtre destinée aux adolescents sera présentée mercredi au Théâtre du Palais municipal de La Baie.

Impact est une initiative déployée par le Service de police de Saguenay (SPS).

C’est l’histoire d’un adolescent qui, dès le début de la pièce, vient nous crier son malheur. Il vient nous dire pourquoi il est maintenant prisonnier de son propre corps. Pourquoi il n’est plus en mesure de marcher et de serrer des gens dans ses bras. Parce que la journée de son après-bal de finissants, ses amis ont pris la décision de partir avec le véhicule alors que le conducteur avait les facultés affaiblies, explique Luc Tardif, agent de prévention au SPS et responsable du projet Impact.

Des infirmiers et des médecins campent leur propre rôle sur scène, alors que se déroule l’action en milieu hospitalier dans la foulée d’un accident de voiture.

Une campagne efficace

La pièce de théâtre atteint son objectif, croit Luc Tardif, puisque règle générale, les jeunes en sortent remués.

Ça ne parle presque plus. Les jeunes réfléchissent. C’est la même attitude que lorsqu’on sort du salon funéraire et qu’on a été touché. Quand on voit que les jeunes se remettent en question, on a l’impression d’avoir gagné notre pari.

Luc Tardif, agent en prévention, Service de police de Saguenay

Une étude est en cours avec des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) pour mesurer l’efficacité du projet Impact.

Luc Tardif remarque que la présente génération est plus sensibilisée aux dangers de l’alcool au volant.

La représentation destinée aux finissants du secondaire aura lieu en matinée mercredi. Une deuxième, ouverte au public, suivra en soirée.

Cette année, on va même plus loin. Tous les étudiants qui vont se présenter demain soir en compagnie d’un adulte, sur présentation d’une carte étudiante, on va les laisser assister à la pièce gratuitement, informe Luc Tardif.

Saguenay–Lac-St-Jean

Prévention et sécurité