•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconnaissance faciale : poursuite d'un milliard envers Apple

Une personne en silhouette regarde l'écran de son téléphone portable devant un logo Apple.

La réputation d'Ousmane Bah aurait été affectée de manière négative par des allégations de vol, réfutées par le principal intéressé.

Photo : Reuters / Aly Song

Radio-Canada

Un New-Yorkais de 18 ans poursuit Apple pour un milliard de dollars américains parce que le système de reconnaissance faciale de l'entreprise aurait selon lui mené à son arrestation par erreur en novembre dernier.

D’après la poursuite, Ousmane Bah affirme qu’il a été accusé par erreur d’une série de vols dans quatre boutiques Apple Store de la côte est américaine.

Le principal intéressé prétend que le véritable voleur a utilisé son permis de conduire volé ou perdu pour s’identifier dans les magasins Apple Store où il aurait commis ses méfaits. La pièce d’identité portait son nom, son adresse et ses informations personnelles, mais pas de photo. Ousmane Bah affirme qu’Apple a programmé le système de reconnaissance faciale de ses magasins pour que la technologie associe ses informations personnelles au visage du voleur.

Lorsque des policiers se sont présentés chez Ousmane Bah le 29 novembre dernier pour l’arrêter, ils lui auraient montré une photo du voleur, qui « ne lui ressemble aucunement », d’après ce qu’a par la suite noté un détective.

Ousmane Bah a été accusé dans quatre États, avant que ces accusations tombent dans trois d’entre eux. Son dossier est toujours devant les tribunaux au New Jersey.

Selon la poursuite intentée contre Apple, il « a été forcé de répondre à de multiples fausses allégations qui ont mené à un stress important et à des épreuves dans sa vie ». Sa réputation aurait également été éprouvée par ces événements.

La poursuite n’a pas encore été acceptée par le tribunal du district sud de New York, où elle a été déposée.

Avec les informations de Washington Post, et Engadget

Intelligence artificielle

Techno