•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La hausse de la criminalité à Saint-Boniface continue de préoccuper les résidents

Un écusson de la police de Winnipeg.

Les données de la police indiquent que de 2017 à 2018, le nombre de crimes violents a augmenté de près de 12 %, et celui des crimes sur les biens de 34 %. Dans l'ensemble, la criminalité à Saint-Boniface a enregistré une hausse de 30 % au cours de la même période.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une résidente de Saint-Boniface qui cherche à prévenir la criminalité dans son quartier organise une réunion publique avec des représentants de la police de Winnipeg.

« Le but est de permettre aux gens d’exprimer leurs préoccupations et de rendre la police plus consciente du fait que les gens de Saint-Boniface s’inquiètent », affirme Suzanne Druwé, qui habite à Saint-Boniface depuis environ cinq ans.

En parlant à ses voisins, elle a réalisé que tous les gens ont subi les conséquences de la hausse de la criminalité dans le quartier.

« C’est plus répandu que je ne le pensais. Ce n’est pas seulement dans ma rue, mais bien dans plusieurs coins du vieux Saint-Boniface », ajoute Mme Druwé.

Selon des données de la police, entre 2017 et 2018, le nombre de crimes violents a augmenté de près de 12 %, et le nombre de crimes sur les biens, de 34 %.

Dans l'ensemble, à Saint-Boniface, une hausse de 30 % de la criminalité a été notée au cours de la même période.

À la recherche de solutions

C'est une rencontre similaire sur la hausse de la délinquance dans le quartier de Norwood, il y a deux semaines, qui l'a inspirée.

« Il faut chercher des solutions plutôt que de s’énerver avec ça, ajoute Suzanne Druwé. Je veux que Saint-Boniface soit sécuritaire pour mon enfant, pour mon mari et pour moi. »

La rencontre aura lieu le 30 avril à l’Accueil colombien, situé sur la rue Masson.

Manitoba

Crimes et délits