•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouest de Gatineau se prépare à affronter la crue

De l'eau se rapproche d'une maison située aux abords de la rivière des Outaouais.
L'ouest de Gatineau pourrait être durement touché par les inondations dans les prochains jours. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

C'est dans les prochains jours que la rivière des Outaouais doit atteindre son niveau maximal dans les secteurs situés à l'ouest de Gatineau, dont Aylmer, selon les autorités civiles. Alors qu'un scénario semblable à mai 2017 est appréhendé, élus et résidents sont inquiets, mais pas alarmés.

La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a observé une augmentation importante du niveau de l’eau et des débits dans le secteur du parc Britannia et du lac Deschênes, en partie occasionnée par la fonte des neiges dans le nord du Québec.

On prévoit 50 mm de pluie en Abitibi-Témiscamingue, dans la partie nord du bassin versant, explique Manon Lalonde, ingénieure en chef de la Commission.

Les débits sont très élevés et les précipitations qui s’en viennent ne sont pas de bonnes nouvelles.

Manon Lalonde, ingénieure en chef de la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais

Le seuil d’alerte est prévu pour dimanche, considérant que le niveau de la rivière des Outaouais est déjà de 59,84 mètres et qu’il continuera à monter, a expliqué Mme Lalonde, lors d'une entrevue accordée à l'émission matinale Les matins d'ici. Un niveau qui se rapprochera de celui de mai 2017, selon ses prévisions.

Les premiers débordements peuvent être constatés, notamment sur les routes et dans les champs situés près d'un cours d'eau. Quelques résidences situées sur la rive du plan d'eau, dans la zone 0-2 ans, peuvent être menacées, isolées ou légèrement inondées.

Le conseiller municipal du district de Deschênes, Mike Duggan, assure demeurer à l'affût de la situation et dit être beaucoup mieux préparé qu'en 2017.

M. Duggan en habit et chemise, sourit à la caméra.Le conseiller municipal du district de Deschênes, Mike Duggan Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Ceux qui voulaient se préparer l’ont fait. Il y en a d’autres qui vont tout simplement abandonner leur maison, confie M. Duggan avec déception.

Il faut continuer à se mobiliser!

Mike Duggan, conseiller municipal de la Ville de Gatineau, représentant du district de Deschênes

Pour Louis Gaudet, dont la maison a été solidifiée en prévision d'éventuelles inondations, l'heure est à la préparation. On a mis des sacs de sable, on a installé des brise-vagues parce que nous avons 2 km d’eau devant chez nous pour empêcher l’érosion, dit-il.

Les citoyens du quartier peuvent d'ailleurs se procurer des sacs de sable à l'aréna Frank-Robinson, anciennement le parc Louis-Roy, et au parc du Tourbillon sur présentation d'une preuve de résidence.

Avec les informations de Yasmine Mehdi et Nathalie Tremblay

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques