•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réforme d'Optilab ne doit plus attendre, dit un syndicat

Essais en laboratoire de recherches médicales.
Scientifique travaillant dans un laboratoire de recherche Photo: iStock
Radio-Canada

Le syndicat qui représente les technologistes médicaux demande à Québec de passer de la parole aux actes dans le dossier Optilab.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, a annoncé le 10 avril que son gouvernement allait revoir le modèle de laboratoires de biologie médicale, en réduisant la centralisation des analyses d'échantillons médicaux dans les grands hôpitaux.

Optilab et sa réforme

Selon la réforme Optilab, instaurée par l'ancien ministre de la Santé, Gaétan Barette, environ les deux tiers des analyses des tests en laboratoire réalisés dans les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie devaient se faire à Rimouski. Avec la réforme de la ministre McCann, ce ne serait plus que le quart des tests qui voyageraient.

Contrairement à ce qu'affirme le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSS), Optilab est bien en place dans la région, selon l'Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS).

Malgré ce qui est sorti dans les médias la semaine dernière, le CISSS du Bas-Saint-Laurent continue ses procédures d'optimisation dans le projet Optilab, déplore la technologiste médicale Jacynthe Lagacé.

Jacynthe Lagacé, technologiste médicale au Centre hospitalier de Rivière-du-LoupJacynthe Lagacé, technologiste médicale au Centre hospitalier de Rivière-du-Loup Photo : Radio-Canada

Selon Mme Lagacé, Québec doit donner des directives claires et tenir compte de la pénurie de main-d'œuvre dans sa réforme d'Optilab.

Depuis l'ancien gouvernement, les analyses ont déjà commencé à [être faits ailleurs], même si on n'a toujours pas de système de traçabilité. [...] On coupe dans le personnel, on est en manque de personnel, on est épuisés.

Jacynthe Lagacé, technologiste médicale au Centre hospitalier de Rivière-du-Loup

Jusqu'à maintenant, peu de détails ont filtré sur les tenants et aboutissants de l'annonce de la ministre McCann.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Établissement de santé