•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur les coussins gonflables de plus de 12 millions de voitures

Un travailleur sur une chaîne de montage.

De nombreux constructeurs automobiles sont visés par cet élargissement de l'enquête des autorités réglementaires américaines.

Photo : Reuters / John Gress

Associated Press

Les autorités réglementaires des États-Unis ajoutent 12,3 millions d'automobiles à leur enquête en cours portant sur des coussins gonflables qui ne se déploieraient pas comme prévu lors d'un impact.

L'anomalie pourrait avoir été à l'origine de cinq décès jusqu'ici.

Le fabricant de pièces ZF-TRW est en cause. Les coussins auraient été installés dans des véhicules des marques Toyota, Honda, Kia, Hyundai, Mitsubishi et Fiat Chrysler des années 2010 à 2019.

Des documents du gouvernement des États-Unis révèlent que des signaux électriques causeraient une obstruction au bon fonctionnement d'un circuit qui contrôle les capteurs de collision.

Tout récemment, lors de deux accidents graves dans lesquels étaient impliquées des automobiles Toyota Corolla des années 2018 et 2019, les coussins gonflables ne se sont pas déployés; une personne a perdu la vie.

En mars 2017, la US National Highway Traffic Safety Administration avait ouvert une enquête après des collisions qui avaient fait quatre morts et dans lesquelles étaient impliquées des voitures des marques sud-coréennes Hyundai et Kia.

Industrie automobile

Économie