•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre balayage pour les 67 d'Ottawa?

Des joueurs s'affrontent sur une plus petite glace lors d'un entraînement de hockey

Les 67 d'Ottawa lors d'un entraînement à la Place TD

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Jonathan Jobin

Les 67 d'Ottawa ont terminé leur préparation mardi matin en vue du quatrième match de leur série face aux Generals d'Oshawa. Pour une troisième fois en trois séries, les joueurs auront l'occasion, mercredi soir, de balayer leurs adversaires.

Si les joueurs d'Ottawa devaient l'emporter, ils feraient subir, aux Generals, le même sort qu'ils ont déjà réservé aux Bulldogs de Hamilton et aux Wolves de Sudbury. On l'a fait deux fois, c'est la 3e fois qu'on peut finir une série [de cette façon]. C'est pas mal fou qu'on n'ait pas perdu un match encore et on est très excités! Mais, l'équipe prend un match à la fois. On veut jouer fort chaque fois, souligne l'attaquant Samuel Bitten.

Avec un autre balayage, les 67 égaleraient le record du plus grand nombre de victoires successives dans les séries de la Ligue de l'Ontario (OHL). L'équipe ne veut toutefois pas parler de cette possibilité encore et veut s'assurer d'être prête au retour en force des Generals.

On sait que lors du dernier match, Oshawa était très fatigué. Ils seront maintenant beaucoup plus reposés. Ils auront de l'énergie. Ils ont gagné quatre matchs de suite dans leur dernière série, affirme l'entraîneur André Tourigny, qui se méfie et ne veut pas voir de relâchement chez ses joueurs.

Il y a beaucoup d'exemples dans le monde du hockey qui servent de leçons [...] La quatrième est toujours la plus difficile à aller chercher.

André Tourigny, entraîneur-chef des 67

Pour s'assurer de balayer la série, les 67 devront surtout s'assurer de mieux commencer la rencontre selon l'attaquant vedette Tye Felhaber. Notre dernier match a bien été, mais pas les deux matchs précédents. Nous voulons bien faire en première période. Il faut s'assurer de contrôler nos émotions, affirme Felhaber.

Plus on va loin, plus ça devient excitant et amusant d'avoir cette chance.

Tye Felhaber, attaquant

Un autre match sans Merrick Rippon?

Blessé au bas du corps, le défenseur Merrick Rippon pourrait manquer un deuxième match de suite mercredi. Il a été laissé de côté lors du troisième match de la série.

Même s'il prend du mieux, les entraîneurs pourraient être tentés de ne pas le faire jouer, de crainte qu'il n'aggrave sa blessure. On est assurés de jouer encore quatre matchs, que ce soit dans cette série ou dans l'autre. On aura besoin de lui. Il a patiné ce matin, mais on verra la progression, dit André Tourigny, qui a vu Rippon patiner avec un gilet régulier dans un entraînement léger.

Si Rippon devait encore s'absenter, les 67 pourraient compter sur un remplaçant de qualité. Le jeune défenseur de 16 ans, Alec Bélanger, a joué son premier match de séries en carrière dans la OHL, dimanche. En gardant les choses simples, il a été en mesure de faire belle figure.

Alec Bélanger répond aux question d'un journaliste de Radio-Canada

Le défenseur des 67, Alec Bélanger

Photo : Radio-Canada

Je me suis senti confortable. Je savais que je devais jouer simple et être confiant dans mes habiletés [...] ça faisait un bout que je n'avais pas joué, mais je savais aussi que j'étais capable de faire. Avec toute l'expérience que j'ai eue pendant l'année je me sentais prêt et les gars m'ont aidé sur le banc, raconte l'adolescent.

Son entraîneur a aimé ce qu'il a vu lors du dernier match. Il a bien fait ça ! Je suis content de lui parce que ce n’était pas une situation facile. Ça faisait un bout qu'il n’avait pas joué. Il est arrivé dans le match, il n’était pas nerveux.

Les 67 et les Generals s'affrontent mercredi soir à 19h au Tribute Communities Centre d'Oshawa.

Ottawa-Gatineau

Hockey