•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’aide psychologique en Outaouais pour les résidents touchés par les inondations

Le propriétaire de la résidence marche dans environ 30 centimètres d'eau.
L'eau a envahi la cour arrière de cette résidence de la rue Jacques-Cartier, dans Pointe-Gatineau. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les résidents de Gatineau anxieux par la montée des eaux ou qui doivent quitter leur logement en raison de la crue peuvent obtenir de l'aide de la part d'intervenants psychosociaux.

En tout temps, les citoyens ayant besoin de parler avec un professionnel de la santé et des services sociaux peuvent composer le 811, option 2.

Des équipes sont également présentes au centre d’aide pour accueillir les sinistrés dans le besoin [et] leur offrir un soutien, explique Nathalie Lavallée, chef des programmes en santé mentale et dépendance au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.

La Ville de Gatineau rapporte qu’en date du 23 avril, 184 personnes ayant dû quitter leur résidence étaient inscrites au centre d’aide.

Des séances d’information sont également offertes aux Gatinois qui ont vécu les inondations de 2017 dès ce soir mardi et pour les deux prochains mardis (30 avril et 7 mai), au 777, boulevard de la Gappe (salle 4), à 19 h.

Ces gens-là sont très éprouvés, fragilisés de revivre ce sinistre-là, souligne Mme Lavallée. On va regarder avec eux des stratégies pour la gestion du stress dans des situations comme ça.

De telles rencontres permettent de briser l’isolement, ajoute-t-elle, et de verbaliser les expériences de chacun. Les intervenants peuvent aussi identifier les résidents qui auraient besoin d’un service plus spécialisé et leur offrir d’autres formes de soutien, précise Nathalie Lavallée.

« Les équipes d’intervenants sont prêtes depuis quelques jours »

Un tel accompagnement est offert partout en Outaouais. Au besoin, les équipes du soutien psychosocial seront déployées sur le terrain afin d'offrir un support aux sinistrés.

Ils sont déjà sur place dans le Pontiac et dès mardi à Saint-André-Avellin.

Au total, ce sont une cinquantaine d’intervenants de l’équipe de sécurité civile, appelés « les anges blancs », qui sont prêts à accueillir les gens, à offrir du soutien et à être déployés dans l’ensemble du territoire de l’Outaouais, note Mme Lavallée.

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques