•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de loi pour abolir les commissions scolaires à l’automne

Le premier ministre François Legault était de passage à Rivière-du-Loup mardi.
Le premier ministre François Legault était de passage à Rivière-du-Loup mardi. Photo: Radio-Canada / Patrick Bergeron
Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) prévoit déposer un projet de loi pour remplacer les commissions scolaires par des centres de service et pour abolir les élections scolaires à l'automne 2019. Le premier ministre François Legault en a fait mention lors de son passage à Rivière-du-Loup mardi.

M. Legault a expliqué que ce projet de loi accorderait davantage de pouvoir aux écoles, en confiant les décisions concernant chaque établissement à des « équipes-écoles » constituées d'enseignants, de membres de la direction et de parents.

Il a déploré que les commissaires scolaires soient élus par un faible pourcentage de la population.

Ce sera des centres de service au service des écoles, plutôt que des écoles au service de commissaires d’écoles qui sont élus juste par 3-4 % de la population.

François Legault, premier ministre du Québec

Le dossier des maternelles 4 ans a par ailleurs retenu l’attention une fois de plus, alors que des éducatrices en service de garde ont manifesté devant l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup. Une cinquantaine de ces classes pourraient voir le jour dans l'Est-du-Québec.

Des éducatrices en service de garde ont manifesté contre l'ajout de maternelles 4 ans dans les écoles de la région. Des éducatrices en service de garde ont manifesté contre l'ajout de maternelles quatre ans dans les écoles de la région. Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Les éducatrices estiment que le gouvernement s'apprête à vider et à fragiliser le réseau des services de garde éducatifs.

Décentralisation

Outre la décentralisation en éducation, le premier ministre a aussi fait part de sa volonté de décentraliser les décisions en santé et en développement économique.

M. Legault a qualifié d’inacceptables les interruptions de service dans certains hôpitaux du Bas-Saint-Laurent en raison d’un manque de médecins spécialistes.

Il a affirmé que la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, faisait actuellement un inventaire complet des médecins spécialistes pour s’assurer que chaque hôpital possédait les effectifs nécessaires.

Les gens de toutes les MRC au Québec paient les mêmes taux d’impôts, donc il n’y a pas de raison que les services ne soient pas offerts dans chaque MRC, a lancé M. Legault.

Il a également dit vouloir fournir plus d’aide aux Centre locaux de développement (CLD).

Autoroute 20 et stratégie maritime

Le prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski, au Bas-Saint-Laurent, pourrait être de retour au Plan québécois des infrastructures (PQI) l’an prochain, selon le premier ministre.

M. Legault a toutefois indiqué que la finalisation de l’autoroute 85 était, pour l’instant, la priorité.

Pour l’instant, on va finir la 85, mais je n’exclus pas que l’année prochaine, on soit capable d’annoncer quelque chose du côté de la 20.

François Legault, premier ministre du Québec

Pour ce qui est de la défunte stratégie maritime, le premier ministre a indiqué qu’il fallait aller beaucoup plus loin que ça, sans toutefois énoncer si un programme du même type serait mis en place par son gouvernement.

Il a soutenu que le Québec devrait transporter plus de marchandises par bateau et que la province gagnerait à développer des forfaits de croisière pour permettre aux touristes de parcourir le fleuve Saint-Laurent jusqu’à Gaspé.

Le chef de la Coalition avenir Québec s'arrêtera à Matane mercredi. Selon nos informations, il fera une annonce au chantier Méridien maritime.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique