•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une corvée de nettoyage à Sherbrooke pour le Jour de la Terre

Plusieurs sacs de déchets ont été remplis aux abords de la voie ferrée au centre-ville de Sherbrooke.
Plusieurs sacs de déchets ont été remplis aux abords de la voie ferrée au centre-ville de Sherbrooke. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Plus de 130 personnes ont profité du Jour de la Terre pour débarrasser le centre-ville de Sherbrooke d'un maximum de déchets. Un petit coup de main pour la planète, alors que des organismes profitent de cette journée pour réclamer du gouvernement provincial des engagements sérieux pour protéger l'environnement.

Depuis des années, Action Saint-François organise régulièrement des corvées de nettoyage, mais en ce 22 avril, l’action revêt une dimension d’autant plus symbolique.

Cette corvée, ça fait réfléchir beaucoup les participants. […] C’est un moment idéal pour faire de l’éducation. Ça fait quatre ans qu’on organise une initiative comme celle-ci pour fêter le Jour de la Terre, indique le directeur de l’organisme, Robert Léo Gendron.

Comme la rivière Saint-François est sortie de son lit au cours des derniers jours, les berges étaient inaccessibles aux bénévoles.

Les dizaines de participants ont plutôt nettoyé certains secteurs de la rue Wellington, notamment près de la voie ferrée, du Maxi et du parc éphémère. Les nombreux sacs de déchets remplis à pleine capacité témoignaient de l’ampleur de la tâche.

Ça fait 27 ans qu’on ramasse des déchets. Ça fait beaucoup d’activités, beaucoup d’heures de nettoyage et on continue à trouver beaucoup de déchets, souligne Robert Léo Gendron.

Pour lui, le Jour de la Terre est surtout un prétexte idéal pour entamer une réflexion plus sérieuse sur nos propres gestes à titre de citoyen.

Ce n’est pas suffisant de venir une seule fois, ça prend davantage, ajoute-t-il. Il faut aller plus en profondeur, dans la vie de tous les jours, dans notre consommation. Il faut réfléchir aux produits qu’on achète et qu’on jette.

Il reste beaucoup de sensibilisation à faire. La population de Sherbrooke est de 160 000 et on est seulement 130 aujourd’hui. Ce n’est pas assez.

Robert Léo Gendron, directeur Action Saint-François

Des conférences, ateliers et la projection d'un film sont aussi prévus à la salle le Tremplin dès 16 H.

Priorité à l’environnement

À Québec, des jeunes et des militants écologistes ont formé une chaîne humaine autour de l'Assemblée nationale aujourd'hui pour souligner le Jour de la Terre.

Près d’une vingtaine de militants de la région y participent, dont Lucie Battaglia, membre du groupe local Greenpeace.

Son souhait en ce 22 avril ? Que le gouvernement Legault Legault en fasse de davantage pour l’environnement.

Il pourrait investir davantage pour rendre les réseaux de transport par autobus ou par métro plus attrayant pour que la majorité du public choisisse de laisser la voiture à la maison. Il pourrait augmenter les subventions pour les achats de véhicules électriques, cite-t-elle en exemple.

Il faut que M. Legault pense aux générations futures.

Lucie Battaglia, membre du groupe local Greenpeace

Des activités sont également prévues jusqu'au 27 avril dans le cadre de la Semaine de la Terre organisée par le mouvement la Planète s'invite au Parlement.

Estrie

Environnement