•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la réintégration à Sainte-Marie, mais pas pour tous les sinistrés

Des secouristes évacuent des résidents à bord d’une chaloupe munie d’un moteur hors-bord dans les rues inondées de Sainte-Marie.

Les évacuations de résidents se sont poursuivies lundi à Sainte-Marie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les résidents évacués de Sainte-Marie, en Beauce, l'une des municipalités les plus durement touchées par les inondations, pourront réintégrer leur domicile au cours des prochaines heures, mais pas avant d'avoir obtenu le feu vert des autorités.

Pour regagner leur foyer, les citoyens doivent d’abord s’inscrire à l’un des deux « points de chute » mis en place par la municipalité.

Les deux endroits désignés sont le gymnase de l’École Monseigneur-Feuiltault et le centre d’achats Les Galeries de la Chaudière.

Les sinistrés sont invités à s'y rendre munis d'une preuve de résidence.

Deux maisons sont entourées par les eaux de la rivière Chaudière. On aperçoit le toit d’un cabanon qui est presque entièrement submergé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plus de 900 résidences de Sainte-Marie ont dû être évacuées depuis le début des inondations.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon, les a prévenus qu'ils ne pourront réintégrer leur foyer que lorsque la situation aura été jugée sécuritaire et que le courant aura été rétabli.

Il a enjoint la population à faire preuve de patience et à collaborer avec les autorités.

« Il y a des endroits où ça va se faire plus rapidement, qui rouvrent aussitôt que le niveau d’eau descend. Ceux qui savent qui sont inondés et qui seront les derniers à être dégagés, laissez la chance aux premiers de venir s’inscrire, ça ne donne rien de vous présenter. On va vous dire d’attendre », a prévenu le maire.

La SQ et l'armée

C'est la Sûreté du Québec (SQ) qui est en charge de coordonner la réintégration des sinistrés. Elle est épaulée par des membres du Service de sécurité incendie de Sainte-Marie, des travailleurs d’Hydro-Québec ainsi que par les Forces armées canadiennes.

Quatre militaires sont arrivés à Sainte-Marie en fin d’après-midi, lundi. L’armée réévalue les besoins à la grandeur de la Beauce. Un hélicoptère des Forces a survolé les différents secteurs inondés.

L’armée se dit prête à bonifier son aide si les décideurs locaux en font la demande.

Des intervenants sociaux sont également sur place pour apporter du soutien aux citoyens.

« Il faut comprendre que pour les gens qui vont réintégrer leur résidence, ça peut être un choc de voir à l’intérieur les pertes qu’ils ont subies, alors il faut s’assurer que ces gens-là soient bien encadrés à tous les niveaux », a indiqué lundi Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.

Résidences inondées, Chaudière-Appalaches

- Beauceville : 300
- Lévis : 134
- Scott : 179
- Saint-Joseph-de-Beauce : 70
- Saint-Joseph-des-Érables : 10
- Saint-Lambert-de-Lauzon : 1
- Sainte-Lucie-de-Beauregard : 15
- Sainte-Marie : 954
- Vallée-Jonction : 200

Source : Urgence Québec

Plus de 950 résidences de Sainte-Marie ont été inondées au cours des derniers jours. La plupart ont dû être évacuées.

Le dernier bilan du gouvernement du Québec fait état de 1863 résidences inondées dans l’ensemble de la région de la Chaudière-Appalaches, dont 300 à Beauceville, 200 à Vallée-Jontion, 179 à Scott et 134 à Lévis.

En fin de journée lundi, le niveau de la rivière Chaudière était en baisse dans toutes ces municipalités.

Avec la collaboration de Marie Maude Pontbriand et de David Rémillard

Québec

Environnement