•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations en Beauce : pleurs et découragement chez les sinistrés

Les débris, dont ce barbecue, s'accumulent un peu partout au centre-ville de Sainte-Marie.
Les débris, dont ce barbecue, s'accumulent un peu partout au centre-ville de Sainte-Marie. Photo: Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc
Alain Rochefort

Évacués depuis déjà quelques jours, des sinistrés de Sainte-Marie, en Beauce, sont découragés devant l'accumulation des mauvaises nouvelles.

Le centre-ville de Sainte-Marie, littéralement submergé par la rivière Chaudière, est devenu un paysage de désolation : barbecue, poubelles et nombreux autres débris s’y accumulent.

Le sous-sol de l’hôtel de ville est inondé par cinq pieds d’eau, selon le maire Gaétan Vachon. Des remises ont même été emportées par les eaux.

Pire encore, l’heure n’est pas au nettoyage. Les autorités sont toujours à l’étape d'évacuer des sinistrés. Environ 900 résidences ont été évacuées jusqu’ici, dont plusieurs la nuit dernière.

Le niveau de l’eau a seulement descendu de 60 centimètres au cours des dernières heures. C’est beaucoup moins qu’espéré et, surtout, nettement insuffisant pour permettre à des sinistrés de rentrer chez eux. Ils devront donc patienter encore un peu avant de constater l’ampleur des dommages.

Une femme en pleurs

C'est le cas d'Hélène Saint-Hilaire, résidente du centre-ville depuis plusieurs décennies, toujours dans l’attente de pouvoir se rendre à sa maison de la rue Saint-Louis. Elle était en pleurs lundi matin.

« Il n'y a pas moyen de rentrer chez nous. Je préfère quasiment ne pas savoir comment c'est. C'est décourageant », explique-t-elle.

Mme Saint-Hilaire craint d’avoir tout perdu.

« Mais il va falloir aller voir la réalité. Je suis pas mal inquiète. J'ai mis tous les planchers en bois franc. Jamais l'eau ne s'était rendue jusque-là. C'est ça qui me décourage. Je ne sais pas s'il y a de la vase ou de la roche », ajoute Hélène Saint-Hilaire, qui sollicite l’aide des gouvernements.

Privés de courant

Des résidents qui se fiaient à leur système de pompage pour demeurer dans leur maison devront pour leur part trouver une autre solution. Certains ont été débranchés du réseau électrique pour des raisons de sécurité. Une maison pour personnes âgées est notamment privée de courant depuis ce matin.

« Ça commence à être inquiétant. Ce sont des personnes semi-autonomes, donc je vais tenter de parler avec les gens d’Hydro-Québec pour trouver une façon de redonner le service », affirme le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon.

« On s’attendait à ce que l’eau se retire plus rapidement que ça, ajoute-t-il. On pensait qu’on pourrait rétablir tranquillement des services aujourd’hui, que des gens pourraient retourner chez eux, mais on oublie ça. »

Elle ne peut se rendre au travail

De son côté, Marilyn Dulude voulait se rendre à son travail lundi matin, mais les autorités lui ont barré le chemin.

« Ils m’ont dit : “Non, tu revires de bord.” J’ai voulu passer par l’autre côté, mais ça ne passe pas non plus. Donc, j’ai appelé à mon travail pour leur dire que je ne serai pas là », raconte-t-elle.

Mme Dulude est affectée par les scènes de désolation qu’elle observe depuis quelques jours.

« C'est tragique. Ça fait pitié. Je reste plus [en hauteur], mais quand même, on ne peut pas sortir où on veut. Je me suis promenée hier sur l'avenue Notre-Dame où j’ai été capable de me rendre et j'ai vu du monde pleurer. »

Ça n'a pas de bon sens. Ça fait vraiment pitié. Les gens sont découragés. Ce n'est pas normal. C'est pire que pire.

Marilyn Dulude, résidente de Sainte-Marie

La situation est également critique dans les municipalités de Scott, Saint-Joseph et Vallée-Jonction.

L'eau atteint pratiquement la moitié de cette maison bleue. L'eau atteint pratiquement la moitié de cette maison bleue. Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Les curieux ne sont pas les bienvenus

Malheureusement, les Beaucerons ne sont peut-être pas au bout de leurs peines. Environnement Canada prévoit plus de 20 millimètres de pluie dans la région à compter de la nuit de mardi à mercredi.

Les autorités demandent d’ailleurs à la population de ne pas se rendre inutilement dans les secteurs touchés par les inondations. Le passage des véhicules dans l'eau peut entre autres causer des dommages en raison des vagues que cela entraîne.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Environnement

Justice et faits divers