•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crue printanière : lent retour à la normale en Estrie

Bien que le niveau du lac Louise est en baisse, plusieurs maisons demeurent isolées en raison de de la crue printanière.
Bien que le niveau du lac Louise est en baisse, plusieurs maisons demeurent isolées en raison de de la crue printanière. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'inquiétude des riverains diminue au même rythme que le niveau de la majorité des cours d'eau de l'Estrie. À Sherbrooke et à Weedon, où la situation était particulièrement critique au cours de la fin de semaine, la crue des eaux s'apaise progressivement. Malgré tout, la sécurité civile poursuit sa surveillance accrue dans certains secteurs.

Plusieurs cours d’eau de l’Estrie demeurent en seuil d’inondation mineure, comme le lac Massawippi et le lac Memphrémagog, tout comme la rivière au Saumon.

Lundi matin, une vingtaine de résidents de Weedon n’avaient toujours pas été en mesure de regagner leur domicile, malgré la baisse du niveau du lac Louise.

À Weedon , on est toujours en seuil d’inondation moyenne et ça devrait se poursuivre pour une bonne partie de la journée, explique le directeur régional de la sécurité civile pour la Montérégie et l’Estrie, Jean-Sébastien Forest. On doit libérer un peu d’eau du lac Aylmer ce qui va maintenir le niveau du lac Louise à ce seuil.

Des précipitations sont attendues dans la nuit de mardi à mercredi. Toutefois, les quantités annoncées sont peu significatives et ne devraient pas engendrer plus de problèmes.

Au total, entre 125 et 150 personnes avaient dû quitter leur domicile en raison des inondations.

L’eau se retire à Sherbrooke

Lundi, le niveau de la rivière Saint-François au centre-ville de Sherbrooke poursuivait sa descente entamée dans la nuit de samedi à dimanche.

En matinée, le cours d’eau atteignait une hauteur de 20 pieds se dirigeant lentement vers des valeurs plus régulières. Le niveau normal de la rivière est habituellement de dix pieds.

On avait une certaine crainte que la fonte de la neige causée par la température agréable dimanche engendre une hausse la nuit dernière, mais ça a plutôt stabilisé la rivière, précise le coordonnateur aux mesures d’urgence à la Ville de Sherbrooke, Stéphane Simoneau.

À Sherbrooke, tous les évacués ont obtenu la permission de regagner leur domicile.

À 9h, seule la rue des Grandes Fourches entre les rues Aberdeen et Terril demeurait fermée à la circulation pour le moment, mais elle pourrait être rouverte en cours de journée

Estrie

Conditions météorologiques