•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un repas de cabane à sucre pour briser l'isolement des aînés

L'organisme Les Petits Frères organise simultanément 11 repas au Québec. À Trois-Rivières, 85 personnes étaient conviées à un repas de Pâques dans une cabane à sucre.
L'organisme Les Petits Frères organise simultanément 11 repas au Québec. À Trois-Rivières, 85 personnes étaient conviées à un repas de Pâques dans une cabane à sucre. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'organisme Les Petits Frères organisait simultanément 11 repas au Québec. À Trois-Rivières, 85 personnes étaient conviées à un repas de Pâques dans une cabane à sucre.

Les bénévoles partagent ce moment de convivialité avec ceux qu'ils appellent leurs grandes amies et grands amis.

L'organisme intervient auprès de personnes âgées isolées, chez elles, au quotidien, mais organise aussi des événements comme ce repas.

Être ici aujourd'hui, ça me fait chaud au cœur. Ça me fait un gros plaisir, parce que je suis tout seul chez nous. Ça m'enlève de ma solitude, parce que si les Petits Frères n'existaient pas là, ça serait dur, indique Lucien Gendron.

Cette activité contribue à briser l'isolement de ces aînés.

Je vis toute seule, je vis pas en résidence, je suis dans mon appartement alors à la journée longue toute seule, à force ça devient monotone. On a beau dire allez prendre des marches, allez magasiner des choses comme ça, mais reste que quand on est dans notre appartement, on est isolés des gens, affirme Denise Montembeault.

Chez les Petits Frères, il n'est pas question de personnes âgées.

Ce sont nos grands amis que nous accompagnons, pas nos aînés, pas des personnes âgées. Nos grands amis parce que ce sont des membres de notre famille. On a des programmes de jumelage où l'on jumelle un bénévole avec un grand ami et le bénévole rend visite au grand ami tous les 15 jours, donc l'action des Petits Frères, ce n'est pas seulement Noël, à Pâques, c'est vraiment tout au long de l'année grâce à la force de nos 100 bénévoles répartis un petit peu partout dans le Grand Trois-Rivières, indique le coordonnateur, Keven Michaud.

L'expérience bénéficie aussi aux bénévoles.

De partager et d'apprendre de nos grands amis, parce qu'on a beaucoup, à discuter avec eux, on apprend beaucoup. Ce qu'on donne, ça nous revient. Donc, c'est gratifiant et ça fait du bien, soutient la bénévole pour les Petits Frères à Trois-Rivières, Linda Prévost.

D'après un reportage de Vincent Bonnay

Mauricie et Centre du Québec

Engagement communautaire