•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Produits menstruels gratuits pour les élèves de deux écoles à Fredericton

Assortiment de serviettes hygiéniques et de tampons.
L'achat de produits essentiels comme les tampons et serviettes est un enjeu pour plusieurs femmes dans le besoin. Photo: Getty Images / Matka Wariatka
Radio-Canada

Deux écoles secondaires à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, mettront à la disposition de leurs élèves des produits d'hygiène féminine gratuits.

Il s’agit d’un projet pilote lancé en mars par le District scolaire anglophone Ouest. Il reçoit du financement du ministère provincial de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Le projet se poursuivra jusqu’à la fin de l’année scolaire à l’école Fredericton High, et à l’école secondaire Leo Hayes.

Menstruations, pauvreté et présence en classe

À chaque école, des élèves remplissent les distributrices installées dans les salles de toilette, et compilent des statistiques sur la quantité de produits utilisés.

À l’aide de ces données, elles veulent déterminer si le programme a un effet bénéfique sur l’assiduité en classe. L'un des objectifs est en effet de réduire les absences et les retards chez celles qui ont leurs règles.

Joanna Seeley, une infirmière du district scolaire, précise que l’initiative ne doit pas être vue comme une simple solution pour « dépanner » les élèves.

Elle souligne que certaines élèves n'ont tout simplement pas les moyens d’acheter des produits d’hygiène féminine.

Des études lui donnent raison : l'une d'entre elles, réalisée en 2018 pour l'entreprise Procter & Gamble (qui possède entre autres une marque de serviettes hygiéniques), révélait qu’une fille sur sept a déjà été contrainte de manquer l'école pendant ses règles parce qu'elle n'avait pas de produit d'hygiène féminine.

Environ un million de personnes, soit un tiers des adolescentes et des femmes de moins de 25 ans au pays, avouent avoir déjà eu de la difficulté à payer des produits menstruels, selon l'organisme à but non lucratif Plan International Canada.

Les résultats du projet pilote seront partagés avec le district scolaire à l’automne.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Santé