•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le squelette d'un petit rorqual devient œuvre d'art

Le squelette du petit rorqual assemblé dans l'atelier de l'artiste madelinot Claude Bourque.

Photo : Claude Bourque

Radio-Canada

Un casse-tête hors norme de 250 pièces vient d'être terminé par l'artiste madelinot Claude Bourque : il a complété l'assemblage d'un squelette de petit rorqual.

Le squelette se retrouvera, dès la mi-mai, suspendu au plafond du hall du Collège vétérinaire de l'Atlantique à Charlottetown.

La baleine s'était échouée au mois de juin 2010 dans le nord-est de l'Île-du-Prince-Édouard.

Claude Bourque assemble deux os du squelette du petit rorqual dans son atelier.

Claude Bourque assemble deux os du squelette du petit rorqual.

Photo : Claude Bourque

Le spécialiste en pathologie anatomique et de la faune Jean-Yves Daoust et ses élèves s’étaient alors chargés de dépecer le mammifère marin.

Il aura fallu cinq mois à Claude Bourque pour assembler le squelette.

D’après les informations de Philippe Grenier

Claude Bourque enlève la poussière de la cage thoracique du petit rorqual qui se trouve dans une boite de bois.

Claude Bourque enlève la poussière de la cage thoracique du petit rorqual. Après l'emballage, la boite sera envoyée à Charlottetown.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Nature et animaux