•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaîne humaine autour de l'Assemblée nationale pour le Jour de la Terre

A05P8528

Des étudiants de l'Université Laval lors d'une manifestation à Québec en mars dernier.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Des jeunes et des militants écologistes espèrent rassembler suffisamment de personnes pour créer une chaîne humaine autour de l'Assemblée nationale, lundi, à l'occasion du Jour de la Terre.

L'initiative est celle d'un collectif formé d'une vingtaine de groupes environnementaux, de centrales syndicales, d'organismes communautaires et de groupes jeunesse.

Des manifestants des quatre coins du Québec sont attendus à compter de midi sur Grande Allée, près de la rue des Parlementaires.

Des navettes en provenance de Saguenay, Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières et Gatineau ont été proposé gratuitement. Une dizaine de véhicules ont déjà été nolisés, selon l'organisation.

Marche et action surprise

Avant de procéder à la chaîne humaine autour du parlement, les militants ont prévu marcher dans les rues de Québec à compter de 13 h.

Vue aérienne de l'Assemblée nationale.

L'Assemblée nationale, à Québec, en juin 2018.

Photo : Getty Images / AFP/Alice Chiche

Selon Laura Bergamo, coordinatrice du collectif et de la mobilisation du 22 avril, le contingent arpentera les rues du Vieux-Québec avant de revenir devant l'Assemblée nationale. Des perturbations de la circulation sont donc à prévoir.

La chaîne humaine est quant à elle prévue pour 15 h. Elle sera suivie d'une action « surprise ».

L'objectif de rassemblement dit « symbolique et festif » est de réclamer du gouvernement québécois qi'il prenne « des actions concrètes face à l'urgence climatique ». « Arrêtons de tourner en rond », scande le collectif.

La parole aux jeunes

Les élus ne siègeront pas demain, Lundi saint oblige, et ne pourront donc être témoins de ce coup d'éclat.

La symbolique tient malgré tout, selon Mme Bergamo, qui a bon espoir que « le message des jeunes sera entendu » quand même. On souhaite en effet donner la parole en priorité aux générations futures au cours de l'activité.

Congé férié ou non, le collectif souhaitait marquer le coup à l'occasion du Jour de la Terre, un moment rassembleur à leurs yeux.

Quelques personnalités ont confirmé leur présence, selon Mme Bergamo. Le metteur en scène, militant écologiste et instigateur du Pacte pour la transition, Dominic Champagne, ainsi que l'ancien politicien Thomas Mulcair, devraient être du rendez-vous.

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, ont aussi annoncé leur présence.

L'événement survient un peu plus d'un mois après une manifestation monstre à Montréal, le 15 mars dernier.

Quelques jours plus tard, la Coalition avenir Québec lançait un chantier à l’interne de sa formation pour verdir sa plateforme politique. Certains y ont vu une victoire de la mobilisation des jeunes pour le climat.

Avec des informations de La Presse canadienne

Québec

Changements climatiques