•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Squamish envisage de réduire les sites de camping sauvage sur son territoire

Un campeur sur l'île Salt Spring en Colombie-Britannique lit un livre entre sa tente et un feu de camp

Un campeur sur l'île Salt Spring en Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Radio-Canada

Le district de Squamish, en Colombie-Britannique, compte adopter de nouvelles mesures pour empêcher les gens de camper gratuitement sur les chemins de service forestiers et les terres de la Couronne.

La région est une destination de plus en plus populaire chez les adeptes de plein air.

Cette popularité grandissante s’accompagne de l’existence d’un vaste camping « sauvage » alors que le nombre croissant de personnes présentes sur les lieux exerce une pression accrue sur l’environnement.

Le district de Squamish propose d'interdire désormais le camping dans les espaces publics, sauf pour une section du chemin forestier Mamquam et un terrain près de Cat Lake.

Pour le moment, la loi permet aux campeurs de demeurer pendant 14 jours sur les terres de la Couronne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Tourisme