•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau sur le pied de guerre contre les inondations

Des soldats tenant des pelles alors qu'ils remplissent des sacs de sable.
Des membres des Forces armées canadiennes ont contribué à l'effort contre la crue à Gatineau. Photo: Radio-Canada / Yasmine Mehdi
Radio-Canada

Plus d'une centaine de membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont pris d'assaut le territoire de Gatineau et d'autres localités de l'Outaouais, dimanche, dans l'espoir de contenir la crue printanière qui menace les résidences.

C’est le fun à voir. Tout le monde participe à l’effort collectif, a dit l'un des soldats qui s’affairaient à remplir des sacs de sable.

On est partis de Valcartier aussitôt qu’on a eu l’alerte, a mentionné le soldat Gabriel Bertrand. On est là pour faire de la prévention, puis on va faire notre possible pour que tout se passe bien.

Les soldats ont pour mission de remplir des poches de sable afin d'éviter toute infiltration d’eau en plus de patrouiller les secteurs inondés et de venir en aide aux gens en danger. On est ici pour assurer la sécurité de tout le monde puis pour s’assurer que tout va bien, a expliqué le militaire.

Les gens sont résilients et ils sont prêts à affronter les défis auxquels ils sont confrontés, a indiqué le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ajoutant que les gens s'appuient sur ce qu'ils ont appris en 2017.

Maintenant, nous sommes plus efficaces : les citoyens connaissent leurs maisons, leurs besoins. Mon sentiment, c’est qu’on est prêts à affronter les jours à venir.

La plus grande utilité [des Forces armées], c’est de s’assurer de préserver les infrastructures publiques qui servent à tout le monde, a pour sa part expliqué Steven MacKinnon.

Steven MacKinnon lors d'une corvée d'ensachage de sable à Gatineau.Le député libéral fédéral de la circonscription de Gatineau, Steven MacKinnon. Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Le député fédéral se réjouit de la manière ordonnée dont s’est déroulée la préparation en vue de la montée des eaux dans sa circonscription de Gatineau. Les gens sont évidemment résignés, mais ils sont aussi déterminés à ce que toutes les mesures soient en place.

On a appris des leçons la dernière fois [en 2017], qui nous ont permis de mieux nous préparer.

Steven MacKinnon, député fédéral de Gatineau

Crues et changements climatiques

Selon le député libéral, le lien entre ces crues importantes successives et les changements climatiques est clair. On ne peut avoir deux crues de cent ans en trois ans s’il n’y a pas eu de changement drastique du climat, a-t-il dit. Selon lui, les impacts des changements climatiques sont avérés hors de tout doute raisonnable.

Par ailleurs, l’élu fédéral constate que certains de ses commettants sont aux prises avec un degré élevé de tristesse et d'anxiété, notamment ceux qui ont été victimes des inondations de 2017, d'où la nécessité d'avoir accès à des services d'aide psychosociale.

Les bénévoles de la Croix-Rouge, nous ne sommes pas des psychologues ou des intervenants. On peut offrir l’écoute, mais lorsque ça va au-delà des capacités de nos bénévoles, on peut faire le référencement au CISSS de l’Outaouais, a de son côté indiqué Anne Boutin de la Croix-Rouge.

Avec les informations de Yasmine Mehdi et Judy Trinh

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques