•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre de soins de longue durée initie ses résidents à la boxe

Les participants de la maison de soins longue durée The Meadows, à Swift Current.
Un groupe de 10 résidents d'une maison de soins longue durée de Swift Current, en Saskatchewan, ont participé à des cours de boxe dans le cadre d'un projet pilote organisé de pair avec une école de boxe du secteur. Photo: Nick Habscheid / Facebook
Radio-Canada

Dix résidents de la maison de soins longue durée The Meadows à Swift Current, en Saskatchewan, qui se sont baptisés les Golden Gloves, se sont entraînés, une fois par semaine, avec des membres de l'académie de boxe Counter Punch.

L'activité organisée avec deux thérapeutes en loisirs récréatifs et d'autres bénévoles s'est faite dans le cadre d'un projet pilote de six semaines qui a commencé début mars.

Les thérapeutes ont suggéré l’idée au copropriétaire de l'académie, Nick Habscheid, de mettre sur pied ces cours de boxe. Pour lui, c’était une occasion de redonner quelque chose à The Meadows, après que son grand-père, qui habitait la maison, est décédé en juin.

« Je ne savais pas exactement comment nous pourrions faire tous les exercices avec des personnes âgées », se souvient M. Habscheid. « Mais j’ai eu quelques idées sur la façon dont pourrions effectuer certains entraînements et ce fut très réussi », ajoute-t-il.

L’une des thérapeutes, Camille Campbell, qui a aidé à démarrer le projet, affirme qu’elle était intéressée par la boxe après avoir trouvé des recherches suggérant que ce sport pouvait profiter à des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, en raison de l’accent mis sur l’équilibre et la force.

Nick Habscheid, dont la petite amie travaille également à The Meadows, a accepté de fournir du matériel et de la formation gratuitement.

« J'étais prêt à les aider de quelque manière que ce soit, parce que je sais à quel point ce centre est extraordinaire et impressionnant, et la boxe est incroyablement spéciale et importante pour moi. Je le fais depuis presque 14 ans maintenant », affirme-t-il.

Les cours comprenaient des exercices utilisant des sacs de frappes, des coussins, des nouilles de piscine et des cordes de combat.

Des résultats positifs

Nick Habsheid et Camille Campbell ont tous deux constaté des résultats au fil des semaines du projet pilote. « Nous avons eu des gens qui ont commencé avec un cours de cinq minutes et maintenant, ils durent toute une heure », dit Mme Campbell.

Nick Habscheid ajoute qu'il a remarqué des améliorations chez les participants au niveau de l'équilibre, la force, la vitesse et de la coordination.

Les deux ajoutent que le cours a aussi amélioré les compétences sociales et la confiance en soi des résidents. « Tout le monde dans la classe a créé un lien », affirme Mme Campbell. « Ils arrivent un peu plus tôt, juste pour discuter, et ils s’encouragent entre eux », poursuit-elle.

La thérapeute ajoute que ce qu’elle a préféré était « de leur montrer qu’ils sont encore capables de faire plusieurs choses, même s’ils pensent le contraire ».

Lorsqu’ils comprennent qu’ils peuvent réussir à faire ça… Laissez-les simplement vivre cette joie et se sentir comme une personne réelle.

Camille Campbell, thérapeute en loisirs récréatifs

Bien qu'il n'y ait pas de plan formel pour rétablir le programme, Camille Campbell et Nick Habscheid espèrent qu'il sera de retour.

Camille Campbell a également un message pour ceux qui n'approuveraient peut-être pas la participation de personnes âgées à la boxe : « Il ne faut jamais dire “jamais”. Tout est possible. Nous devons simplement l'adapter à nos résidents et à leurs capacités ».

D'après les informations de Cory Coleman, CBC

Saskatchewan

Santé physique et mentale