•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’armée déployée en Mauricie et au Centre-du-Québec

L'armée est en renfort dans la zone sinistrée de la municipalité de Maskinongé.
L'armée est venue en renfort dans la zone sinistrée de la municipalité de Maskinongé. Photo: Radio-Canada / Jérôme Roy
Radio-Canada

Plus de 120 soldats des Forces armées canadiennes ont rempli et installé des sacs de sable dans plusieurs municipalités de la région dimanche, alors que le niveau du lac Saint-Pierre a atteint un niveau d'inondation majeur.

Depuis samedi soir, des militaires travaillent à sécuriser des bâtiments municipaux et des résidences de la montée des eaux. À Bécancour, ils ont travaillé à protéger le centre de traitement de l’eau potable jusqu’aux petites heures du matin. La Ville a d'ailleurs déclaré l'état d'urgence dimanche après-midi en raison de la hausse prévue du niveau du fleuve.

Des sacs de sable sont placés devant une porte près de laquelle des véhicules blindés sont stationnés.Entre 15 et 20 militaires ont travaillé à sécuriser les entrée du centre de traitement de l'eau potable de Bécancour pour en protéger les installations. Photo : Radio-Canada / Jérôme Roy

Maskinongé, Nicolet et Trois-Rivières ont aussi pu compter sur l’aide des militaires. Au total, 600 militaires sont déployés dans les régions les plus vulnérables de la province dimanche.

Par ailleurs, au Centre-du-Québec, 100 personnes ont été évacuées à Saint-Louis-de-Blandford et 5 à Saint-Lucien, selon Urgence Québec.

À Louiseville, le niveau de l'eau a atteint, en un peu plus de 24 heures, celui atteint en 2017, par endroits. Le maire, Yvon Deshaies, invite ses citoyens à ne prendre aucun risque.

Des soldats placent des sacs de sable autour d'une résidence menacée par la montée des eaux.Des soldats aident des citoyens à sécuriser leur résidence. Photo : Radio-Canada / Jérôme Roy

Dimanche, le niveau du fleuve Saint-Laurent a dépassé 3,40 mètres, soit 1,40 mètre plus haut que la normale, ce qui est considéré comme un niveau d’inondation majeur par la sécurité civile.

Et l’eau continuera de monter : on prévoit qu’elle atteindra 3,63 mètres d’ici mercredi.

À Trois-Rivières, des bénévoles se sont aussi mobilisés.

Une femme agrippe un sac de sable.À Trois-Rivières, des bénévoles se sont mobilisés pour protéger des résidences menacées par la montée des eaux du fleuve Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada

Dans son point de presse quotidien, dimanche matin, la mairesse suppléante Ginette Bellemare a précisé que les 50 000 sacs fournis par la Ville finiront d'être placés dans les secteurs touchés dans la journée.

Trois-Rivières a utilisé 20 000 sacs de plus qu'en 2017. 5000 sacs supplémentaires seront disponibles sous peu.

La Ville surveille également le niveau de la rivière Saint-Maurice et demande aux riverains de rester vigilants. Le parc de l'île Saint-Quentin est par ailleurs fermée dimanche.

La Ville de Bécancour a d'ailleurs déclaré l’état d’urgence sur son territoire en raison de la hausse prévue du niveau du fleuve au cours des prochaines heures.

L'eau du fleuve continue de monter à Yamachiche,L'eau du fleuve continue de monter à Yamachiche, Photo : Radio-Canada / France Bellemare

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques