•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment se préparer aux inondations?

Un homme pose un sac de sable à côté de la fondation d'une maison dans la ville de Hudson, à l'ouest de Montréal, le vendredi 19 avril 2019.
Plusieurs résidents utilisent des sacs de sable pour former un barrage près des rivières afin de se protéger contre la crue des eaux. Photo: La Presse canadienne / Graham Hughes
Radio-Canada

Les inondations menacent plusieurs régions de l'Est ontarien, du Québec et du Nouveau-Brunswick. Les autorités sont sur un pied d'alerte. Voici quelques conseils pour s'y préparer.

Sacs de sable

Beaucoup de résidents empilent des sacs de sable afin de protéger leur demeure contre la crue des eaux. Toutefois, ce moyen qui peut se révéler fort utile pour prévenir les dégâts, nécessite une installation adéquate pour être efficace, rappelle l’Organisation de la sécurité civile du Québec.

  • Disposer les sacs sur un sol ferme plutôt que sur de la glace ou de la neige.
  • Les sacs ne doivent pas être complètement pleins. Ainsi, ils épousent la forme des sacs voisins et tiennent mieux en place.
  • Pour maintenir la digue en place face à la pression de l’eau, il est préférable de creuser une tranchée et de s’en servir comme fondation.
Diagramme montrant comment installer des sacs de sable.Voici comment installer une digue de sacs de sable, selon l'Organisation de la Sécurité civile du Québec. Photo : Urgence Québec

Placer les sacs de sable de la première rangée perpendiculairement à l’axe du mur ou de la rive

Chaque rangée doit être placée à angle droit de la rangée du dessous et de la rangée suivante. Cette disposition en alternance renforce la stabilité de l'ouvrage.

Enfin, il est recommandé d’insérer entre les sacs exposés à l’eau une membrane souple en polyéthylène pour enrayer le suintement de l’eau. Pour être efficace, cette membrane doit être placée depuis le sol jusqu’à l’avant-dernière rangée, et former des « S » successifs.

Par ailleurs, on suggère de bloquer les conduites d’égout du sous-sol en l’absence de clapet antirefoulement et de boucher le drain au sous-sol pour réduire les apports d’eau que le tuyau de drain pourrait amener.

Il est conseillé d’utiliser une pompe de puisard auxiliaire pour pomper l’eau lorsque votre clapet de refoulement ou votre pompe de puisard n’évacue pas complètement l’eau de votre résidence.

Risques d’électrocution

Il est important de couper le courant en ayant les pieds secs. Si l’eau est déjà présente dans votre domicile, il vaut mieux consulter Hydro-Québec. Il ne faut pas oublier non plus de faire vérifier l’installation électrique par des spécialistes avant de remettre en fonction le courant après une inondation.

Attention à l’eau que vous buvez

Si votre demeure est inondée, il est recommandé de faire bouillir l'eau du robinet au moins une minute à gros bouillons avant d’en boire ou d’en utiliser pour la préparation des aliments. Si votre eau est trouble ou présente une forte odeur, utilisez l’eau embouteillée.

Pour éviter les maladies, toute eau qui provient d’un puits individuel, même si elle semble normale, devrait être bouillie au moins une minute à gros bouillons.

Monoxyde de carbone et substances chimiques

Pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone, un gaz toxique incolore et inodore, Urgence Québec recommande de ne pas utiliser à l’intérieur de la demeure les appareils à combustion conçus pour l’extérieur comme les pompes et les génératrices.

Il faut également mettre à l’abri les substances chimiques comme l’essence, les résidus d’huile usagée et les produits ménagers.

Pendant une inondation

Une résidence entourée de sacs de sable à Fredericton le 20 avril 2019.Une résidence entourée de sacs de sable à Fredericton le 20 avril 2019. Photo : La Presse canadienne / Stephen MacGillivray

Une inondation est en cours? « Écoutez la radio ou les médias locaux et/ou suivez les services d’urgences ou les actualités locales sur les réseaux sociaux afin d’obtenir les dernières nouvelles sur la situation et les avertissements d’inondation », conseille la Croix-Rouge.

Soyez prêt à évacuer rapidement

En cas d'alerte d’inondations ou de crue éclair dans votre région, dirigez-vous vers des terres élevées et demeurez à cet endroit.

Évitez les zones inondées, car elles pourraient être plus profondes que vous le pensez. Rebroussez chemin, ne risquez pas votre vie!

Éloignez les enfants et les animaux de compagnie des zones inondées.

Redoublez de prudence la nuit, car l’obscurité empêche de bien voir les dangers.

« Ne prenez aucun risque inutile, s'il vous plaît », a dit la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbeault, en point de presse samedi.

Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin au également interpellé les curieux qui essaient de se rendre dans les endroits inondés, un comportement qui nuit au bon déroulement des opérations et qui peut être dangereux. « Restez chez vous, regardez ce qui se passe à la télévision », a-t-il lancé.

Lorsque vous obtiendrez l'autorisation de réintégrer votre maison, il est mieux d'aller constater les dégâts le jour, car il est alors plus facile de voir les problèmes et les dangers. Aussi, il est important de prendre des photos pour documenter les dommages causés à votre résidence.

Incidents et catastrophes naturelles

Environnement