•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Course contre la montre pour protéger les maisons à Ottawa

Des bénévoles remplissent des sacs de sable.
Samedi, des bénévoles de tous les âges ont donné de leur temps pour venir en aide aux riverains d'Ottawa. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La mobilisation des bénévoles s'intensifie, à Ottawa, dans le secteur de Britannia. Face à la hausse du niveau de l'eau de la rivière des Outaouais, ils s'affairent à remplir des sacs de sable, alors que l'inquiétude des riverains augmente.

Nathalie Raymond est venue aider une voisine à protéger sa maison en attendant de voir ce que les prochains jours leur réservent. La dame qui vit là, elle a 82 ans. Elle n'a jamais vu ça. Deux fois, c'est beaucoup. Là, elle est tannée, explique-t-elle en entrevue. Là, l'eau est arrivée, il en reste pas long avant que ça arrive sur le terrain.

C'était quatre maisons qu'on a sauvées des inondations en 2017, alors cette année, on a repris les mêmes sacs et on refait la même chose.

Nathalie Raymond, bénévole

Quelques kilomètres plus loin, des dizaines de bénévoles redoublent d'efforts pour remplir le plus grand nombre possible de sacs de sable.

Naomi Szigeti habite à Westboro. Elle se souvient de l'intensité du printemps 2017, qu'elle qualifie d'horrible. Si c'est pour être pire, je ne sais pas. Tout ce qu'on peut faire pour aider est une bonne façon d'utiliser notre temps, lance-t-elle.

Puisque certains sont venus en famille, de jeunes adolescents mettent aussi la main à la pâte. Nicholas Yung, 16 ans, souligne l'importance de venir en aide aux gens. J'aimerais qu'on le fasse pour moi si je me retrouvais dans leur situation, indique-t-il.

La conseillère municipale du quartier Bay, Theresa Kavanagh, s'inquiète pour les maisons se trouvant directement sur la rive, principalement en raison du caractère imprévisible des conditions météorologiques et inondations appréhendées.

Theresa Kavanagh en entrevue alors que des gens remplissent des sacs de sable derrière elle. La conseillère municipale du quartier Bay, Theresa Kavanagh, croit que la barrière construite il y a trois ans protégera les maisons de son quartier de la crue printanière. Photo : Radio-Canada

 Ce n'est pas un problème pour le moment, mais nous surveillons les développements pour [nous] assurer que ça reste ainsi, assure Mme Kavanagh. C'est touchant de voir tous ces gens s'entraider.

L'Armée du Salut est également mobilisée. Selon le porte-parole de l'organisme, Glenn Van Gulik, leurs équipes sont dispersées à trois endroits : Cumberland, Britannia et la baie Constance. Elles s'occupent de nourrir les bénévoles.

Avec les informations de Florence Ngué-No

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques