•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pêcheurs de crabe gaspésiens et madelinots doivent prendre leur mal en patience

Arrivage de crabe des neiges en provenance des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Les crabiers de la zone 12, dans le sud du golfe du Saint-Laurent, espèrent amorcer leur saison en fin de semaine prochaine. Pour l'instant, les glaces à l'embouchure des quais du Nouveau-Brunswick retardent le début de la pêche.

Les pêcheurs gaspésiens et madelinots auraient voulu obtenir une dérogation pour partir plus tôt, mais Pêches et Océans a refusé. Ils doivent donc prendre leur mal en patience.

Ça fait déjà deux semaines que nous sommes prêts. Les brise-glaces n’ont pas pu faire de déglaçage, l’aéroglisseur était ailleurs à Ristigouche et Matapédia, lance le président de l'Association des crabiers gaspésiens, Daniel Desbois.

Daniel Desbois, président de l'Association des crabiers de la Gaspésie

Daniel Desbois, président de l'Association des crabiers de la Gaspésie

Photo : Radio-Canada

À défaut d’avoir obtenu une dérogation pour partir plus tôt, il aurait aimé que Pêches et Océans fassent plus vite pour briser la glace et permettre aux pêcheurs d’amorcer leur saison.

Il va falloir que le ministère se rende à l'évidence, ils n'ont pas les équipements pour être capables de déglacer les ports du Nouveau-Brunswick, indique pour sa part Paul Boudreau, représentant des crabiers traditionnels des Îles-de-la-Madeleine pour la zone 12.

Paul Boudreau.

Paul Boudreau est le représentant des crabiers traditionnels des Îles-de-la-Madeleine. Il représente les crabiers de la zone 12.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

C'est complètement ridicule d'avoir des pêcheurs arrêtés, dans la période où il n'y a pas de baleines dans le golfe, pour attendre que la pêche commence. Quand les baleines vont être prêtes pour venir, à ce moment-là, on va subir les fermetures de zones alors que la pêche aurait pu commencer immédiatement, déplore-t-il.

On laisse des pêcheurs à quai, on laisse des travailleurs d'usine chez eux qui sont soit sur le chômage ou soit dans le trou noir durant cette période-là. Ça n'a aucun bon sens.

Paul Boudreau, représentant des crabiers traditionnels des Îles-de-la-Madeleine

Paul Boudreau prend exemple sur la pêche à la crevette : ça ouvre le 1er avril et le pêcheur qui est prêt, il y va, et ça devrait être la même chose dans le crabe, c'est des quotas individuels, le pêcheur ne sera pas pénalisé parce qu'il n'y va pas en même temps que les autres.

Des contenants remplis de crevettes crues sortent d'un bateau de pêche au quai de Sept-Îles

Débarquement de crevettes crues au quai des pêcheurs à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les premiers arrivages aux Îles-de-la-Madeleine

En attendant le crabe du sud du golfe, les Madelinots peuvent se rabattre sur celui de la zone 12 F, une petite zone ouverte depuis jeudi. Dix crabiers des Îles pêchent dans ce secteur.

Un employé de Fruit de mer Madeleine avec un contenant rempli de section de crabes. Derrière, on peut voir deux de ces collègues de la poissonnerie.

Des centaines de personnes se sont rendus dans cette poissonnerie de l'Étang-du-Nord depuis hier après-midi pour ce procurer une section de crabe du premier arrivage de la saison.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Les Madelinots attendaient les premiers arrivages avec impatience.

C'est des messages, c'est des textos, c'est le téléphone, on a commencé hier, le premier crabe est entré en production hier dans la journée et on l'a eu en poissonnerie jusqu'à 19 h et ça a été une circulation non-stop dans la poissonnerie, raconte Élodie Rabatel, de Fruits de mer Madeleine.

Élodie Rabatel tient une section de crabes frais dans sa main gauche derrière le présentoir des fruits de mer.

Élodie Rabatel tient une section de crabes frais du premier arrivage.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Près de 300 personnes sont venues vendredi en fin d'après-midi pour se procurer les premiers crabes saisonniers. Ça c'est très important, l'amour, la fierté de manger le crabe qui vient des Îles, ajoute-t-elle.

Crabe en section et char arrangée emballée dans la vitrine d'une poissonnerie.

Crabe en section ou chair arrangée? Les Madelinots en ont pour tous les goûts avec ce premier arrivage.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Résident de Havre-aux-Maisons, Pierre Turbide ne manque jamais un premier arrivage de crabe : on est au courant, on va sur les quais, on connait les dates.

Pierre Turbide, résident de Havre-aux-Maisons

Pierre Turbide, un résident de Havre-aux-Maisons, vient toujours se procurer du crabe lors du premier arrivage aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le directeur général de l'entreprise, Pierre Déraspe, s'attend d'ailleurs à une très belle saison.

On est toujours positifs quand ça commence à bouger sur les quais, je pense que ça va être une excellente saison, autant au niveau des prix, autant qu'au niveau de la capture. L'an passé, ç'a été un peu plus complexe par rapport à certaines circonstances comme les baleines, les fermetures de zones, etc. On peut dire que 2018 a été une année très intéressante.

Pierre Deraspe, directeur général de Fruits de mer Madeleine, pose pour la caméra dans sa poissonnerie.

Pierre Deraspe est directeur général de Fruits de mer Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

L'an dernier, le prix à quai était de 5,75 dollars la livre.

Avec les informations de Philippe Grenier et Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie des pêches