•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La formation musicale Georgian Bay tire sa révérence

Joëlle Westman et Kelly Lefaive de la formation musicale Georgian Bay

Joëlle Westman et Kelly Lefaive de la formation musicale Georgian Bay ont annoncé qu'elles se séparaient pour une durée indéterminée.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Bouchard

Bienvenu Senga

Six ans après sa création, le duo folk Georgian Bay, composé des auteures-compositrices-interprètes Kelly Lefaive et Joëlle Westman, se sépare pour une durée indéterminée.

Le groupe a annoncé la nouvelle samedi sur Facebook.

Cette année, les marées ont changé, nous tirant vers d’autres aventures. Amicalement, nous avons décidé que Georgian Bay prendra une pause, peut-on lire dans la publication.

En entrevue à Radio-Canada, Joëlle Westman affirme qu’elle et Kelly Lefaive sont très occupées avec d’autres projets en ce moment.

Kelly Lefaive est aussi membre de la formation musicale Ariko tandis que Joëlle Westman développe un projet musical appelé Ten Moon.

Ensemble, les deux femmes qui se sont rencontrées à l’université ont produit quatre albums et des dizaines de chansons en français et en anglais.

Nous avons toujours su que nous allions essayer d’être amies en premier lieu, explique Joëlle Westman.

Nous avons commencé ce projet ne sachant pas qu’il se rendrait aussi loin. Nous l’avons fait simplement par passion.

Joëlle Westman, membre du groupe Georgian Bay

L’oeuvre du groupe lui a notamment valu une nomination aux prix Polaris en 2016.

« Un honneur » d’avoir fait de la musique en français

Si Kelly Lefaive est Franco-Ontarienne, Joëlle Westman est quant à elle anglophone.

Née en France, cette dernière dit toutefois avoir toujours eu une curiosité envers la langue [française] qu’elle a apprise à l'école.

Je trouve que le système d’éducation laisse toujours à désirer pour ce qui est d'établir des ponts entre les langues, la communication et la compréhension, note-t-elle.

Au cours de sa carrière, le duo s’est produit en spectacle et a fait des tournées dans cinq provinces canadiennes.

Je me sens très privilégiée d’avoir pu être accueillie dans une communauté et une culture d’une manière aussi aimante et ouverte.

Joëlle Westman, membre du duo Georgian Bay

Selon Joëlle Westman, les tournées ont permis au groupe de découvrir certaines des vérités laides du Canada sur le plan linguistique.

Il y a tellement d’écoute qui doit être faite et Kelly et moi en avons fait beaucoup par l’entremise de ce projet, ce qui peut être fatigant et éprouvant sur le plan émotionnel. Mais ça a été un honneur de faire ce travail comme anglophone pour aussi longtemps et j’espère que ce travail continuera.

Joëlle Westman, membre du duo Georgian Bay

La bonne chose a été de jouer devant des spectateurs anglophones qui venaient ensuite nous dire: “je n’ai appris le français que jusqu’au secondaire, mais je crois que j’ai compris presque tout ce que vous avez chanté”. [...] Il y a en cela une sorte de pont, c’était vraiment incroyable, constate-t-elle.

Un retour éventuel ?

Le duo n’exclut pas définitivement une collaboration dans l’avenir, mais ne peut pas pour l’instant se prononcer sur une date de réunion.

Dans la vie, je n’aime pas fermer complètement les portes, surtout parce qu’on aime tellement ce projet toutes les deux, mais je crois aussi que comme artiste, on doit être flexible lorsqu’il y a plusieurs choses qui suscitent ton intérêt et ta curiosité, fait savoir Joëlle Westman.

Le duo offrira son dernier spectacle le 24 mai, à Toronto.

Nord de l'Ontario

Musique