•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième inondation en moins d'une semaine à Beauceville

Inondation au centre-ville de Beauceville.

Une inondation majeure est en cours en Beauceville.

Photo : Radio-Canada

Charles D'Amboise
David Rémillard

La municipalité de Beauceville a demandé l'aide de l'armée, samedi, afin de faire face aux inondations en cours. Outre Beauceville, Saint-Georges, Saint-Joseph, Vallée-Jonction et Scott ont vécu un débordement de la rivière Chaudière et seront à risque dans les prochaines heures.

Une vingtaine de militaires ont visité Beauceville, en après-midi. À l'aide de zodiacs, ils ont procédé à du repérage, notamment, afin d'identifier les besoins en cas de déploiement.

Mais les troupes ne sont pour l'instant pas mobilisées en Beauce, d'autres régions du Québec ayant été identifiées comme prioritaires.

La ministe de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a déclaré en point de presse, vers 18 h, que l'Outaouais, ainsi que les régions de Laval, Montréal et Trois-Rivières, recevraient l'aide des Forces armées canadiennes dès ce soir. En tout, 600 soldats seront mis à contribution d'ici dimanche midi.

Félix Nunez, à droite, et le maire de Beauceville, François Veilleux, à gauche

Félix Nunez, à droite, et le maire de Beauceville, François Veilleux, à gauche, en point de presse samedi.

Photo : Radio-Canada

« Je respecte la décision. Contrairement à mardi passé où on a eu une vague qui a pris de court tout le monde, présentement ça ne l'est pas. On a un temps de réaction », a réagi Félix Nunez, directeur général de Beauceville.

À défaut de l'armée, Beauceville peut compter sur certaines municipalités voisines, comme Saint-Victor, et sur la Ville de Québec. Les pompiers de Québec ont envoyé une équipe de quatre pompiers spécialisés en sauvetage nautique vers Beauceville, samedi.

Météo inquiétante

Une soixantaine de millimètres de pluie sont tombés depuis jeudi en Beauce, et des précipitations sont encore attendues.

La hausse du mercure prévue dimanche et lundi fait aussi craindre une accélération de la fonte des neiges.

« L'eau monte très vite, il pleut, tout ce qui a tombé cette nuit [de vendredi à samedi] continue à se déverser dans la rivière. La rivière est dans un entonnoir, donc on a des affluents qui sont très puissants actuellement. Il faut être prudent pour soutenir nos citoyens et qu'ils soient en sécurité », disait M. Nunez en début de journée.

Des interruptions de courant préventives sont actuellement en cours dans la municipalité. Quelque 175 bâtiments seront affectés.

Toute la Beauce touchée

La situation est également critique à Saint-Joseph, à Vallée-Jonction, à Sainte-Marie et à Scott, où la rivière Chaudière gonfle de 20 centimètres par heure.

À Sainte-Marie, la municipalité a décrété l'état d'urgence ce matin en raison de la crue rapide de la Chaudière. Les autorités municipales craignent que le centre-ville soit inondé d'ici quelques heures.

« On a un secteur vraiment isolé présentement. 198 résidences au centre-ville sont déjà affectées, et si la pluie continue de tomber, on pense que 300 à 400 résidences vont être évacuées d’ici l’heure du souper », indique le maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon.

Inondation à Saint-Joseph, en Beauce

La rivière Chaudière a davantage l'apparence d'un lac à Saint-Joseph de Beauce.

Photo : Radio-Canada

Même scénario à Saint-Joseph. « C'est à peu près un centimètre à la minute, à Saint-Joseph, a indiqué le maire Pierre Gilbert. On nous a avisés qu'on allait atteindre fort probablement le niveau [récurrence] cent ans. » On s'attend à ce que des dizaines de résidences soient inondées.

Que sont les cotes de récurrence 20 ans et 100 ans ?

Elles correspondent aux limites des crues qui ont respectivement 1 chance sur 20 (probabilité de 5 %) et 1 chance sur 100 (probabilité de 1 %) de se produire chaque année.

Source: Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Une rue inondée à Saint-Joseph, en Beauce

Une rue inondée à Saint-Joseph, en Beauce

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Tôt ce matin, plusieurs résidences du secteur du parc Veilleux, à Saint-Georges, ont été évacuées par mesure préventive, indique le maire de Saint-Georges, Claude Morin.

« Dame nature est plus forte que nous pour l’instant. On espère que ça va arrêter de monter, parce que ça monte toujours. […] C’est sûr qu’on s’attend au pire parce qu’il pleut de façon importante. Depuis 6 h, ça a monté de six pouces », souligne-t-il.

La situation pourrait empirer, prévient Éric Drolet, porte-parole pour la Sécurité civile dans Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale.

« Les niveaux d’eau sont très hauts. On s’attend à des pointes de midi à 16 h. Ça pourrait même être devancé », affirme-t-il.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Québec

Incidents et catastrophes naturelles