•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : des militaires seront déployés au Nouveau-Brunswick

Panneau routier avertissant qu'une route est partiellement inondé.

Rue partiellement inondée à Fredericton le 20 avril 2019.

Photo : La Presse canadienne / Stephen MacGillivray

Radio-Canada

Environ 120 soldats des Forces armées canadiennes sont sur le point d'être déployés au Nouveau-Brunswick pour aider la population à faire face à la crue des eaux.

Les soldats venant de la base de Gagetown, au sud de la province, aideront à remplir des sacs de sable ou à évacuer des résidences, si nécessaire.

Le lieutenant-colonel Sean French, du 2e Bataillon du Régiment royal canadien, a indiqué que sa troupe est aussi formée pour mener des vérifications de sécurité dans diverses collectivités en employant des véhicules lourds pouvant se mouvoir dans l'eau profonde.

Nous sommes ici pour aider. Nous sommes ici à la demande du gouvernement provincial. Si des gens veulent s'en aller, nous allons assurément les aider, a dit l'officier.

Le grillage de l'abri des joueurs émerge de l'eau sur un terrain de baseball inondé à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, le 20 avril 2019.

Le terrain de baseball du parc Morell inondé à Fredericton, le 20 avril 2019.

Photo : La Presse canadienne / Stephen MacGillivray

Routes fermées

Samedi en fin de journée, des routes étaient fermées en raison d'inondations.

Une liste récente des routes qui ont été fermées est disponible en ligne (Nouvelle fenêtre).

Sur un pied d'alerte

Les autorités sont toujours sur un pied d'alerte dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick. L'Organisation des mesures d'urgence (OMU) surveille l'ensemble des cours d'eau important comme les rivières Restigouche, Middle et Tétagouche, sur lesquelles des embâcles se sont formés. La crue des eaux pourrait provoquer des inondations locales.

Les citoyens doivent se préparer à des inondations, insiste l'OMU.

Le moment est venu de se préparer, a déclaré samedi Greg MacCallum, le directeur de l'OMU au Nouveau-Brunswick, au cours d'un point de presse. Si les résidents se retrouvent dans une situation difficile, ils doivent envisager de quitter eux-mêmes leur domicile.

Greg MacCallum en conférence de presse le 20 avril 2019.

Greg MacCallum, directeur de l'OMU au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Nous voyons dans les prévisions météorologiques des conditions qui, dans cinq jours, pourraient commencer à ressembler à ce qu'on voyait l'an dernier au plus fort des inondations, dit M. MacCallum.

Il spécifie que la tendance indique que 16 localités dépasseront les seuils d’inondation d’ici lundi.

Des pluies, parfois abondantes, combinées à des températures plus élevées, qui demeureront au-dessus de 10 degrés Celsius la nuit, augmentent les risques d'inondation.

Les autorités demandent aux résidents des collectivités suivantes de demeurer en état d'alerte élevée : Saint-François-de-Madawaska, Clair / Fort Kent, Baker-Brook, Saint-Hilaire, Edmundston, Iroquois, Sainte-Anne-de-Madawaska, Saint-Léonard, Fredericton, Maugerville, Jemseg, Grand Lac, Sheffield / Lakeville Corner, Oak Point et Quispamsis / Saint-Jean.

Les prévisions météorologiques peuvent changer, mais une chose est certaine : des inondations surviendront, mettent en garde les autorités.

Il y a toujours des incertitudes sur la magnitude exacte, mais nous sommes confiants qu'il y aura des inondations au cours des prochains jours et la semaine prochaine, a expliqué samedi Jasmin Boisvert, spécialiste de ressources en eau au ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick.

Jasmin Boisvert, spécialiste de ressources en eau au ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, le 20 avril 2019 à Fredericton.

Jasmin Boisvert, du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux.

Photo : Radio-Canada

On arrive à une situation où il y a beaucoup de pluie et une fonte rapide des neiges, donc tout ça combiné ensemble (...) c'est beaucoup d'eau qui descend la rivière, illustre M. Boisvert.

Les niveaux d'eau vont atteindre les seuils d'inondation samedi à plusieurs endroits, dont Jemseg, Saint-Hilaire et Edmundston au nord. Dimanche, d'autres localités atteindront les seuils d'inondation, dont une grande partie du bassin supérieur du fleuve Saint-Jean (Nouvelle fenêtre) de Saint-François à Saint-Léonard, ainsi que certaines localités du bassin inférieur (Nouvelle fenêtre) dont Fredericton, Maugerville, Jemseg et Sheffield / Lakeville Corner, dit Justin Boisvert.

Il est prévu que les niveaux d'eau continuent de monter lundi. On doit s'attendre à des inondations dans le haut et le bas du bassin de la rivière Saint-Jean.

À Fredericton, les niveaux d'eau doivent atteindre 8,1 mètres. L'an dernier, ils se situaient à 8,3 mètres lors des inondations printanières. Samedi matin, la Ville indiquait que les niveaux d'eau étaient à 6,65 mètres.

Les résidents dont la propriété a été inondée l'année dernière doivent s'attendre à ce que la même chose se produise dans les prochains jours, avertit Greg MacCallum.

De gros sacs de sable sont empilés sous un petit pont pour retenir la montée des eaux.

Des barricades sont déjà en place à Edmundston.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

À Edmundston, l'embâcle qui s’était formé sur le fleuve Saint-Jean a finalement cédé dans la nuit de vendredi à samedi.

Le niveau du fleuve Saint-Jean a donc diminué depuis vendredi, mais le danger n’est pas écarté puisque d’importantes précipitations sont attendues dans la région.

Les efforts de préparation se poursuivent, particulièrement dans les maisons jugées à risque. Les résidents s’affairent à mettre leurs objets à l’abri en prévision des infiltrations.

L’OMUNB a organisé diverses corvées de remplissage de sacs de sable samedi afin de les distribuer aux résidents dans le besoin. Les municipalités sont prêtes à ouvrir leurs centres de mesures d’urgence 24 heures à tout moment.

Avec les informations de Kassandra Nadeau

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouveau-Brunswick

Accidents et catastrophes