•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rivière déborde à Matapédia

L'eau a envahi l'une des rues de la municipalité.
Le village de Matapédia est en partie inondé. Photo: Radio-Canada / Patrick Bergeron
Jean-Louis Bordeleau
Marie-Christine Rioux

Les eaux de la rivière qui traverse le village de Matapédia débordent. Une dizaine de propriétaires riverains pourraient être évacués si le niveau de l'eau continue d'augmenter.

La rivière Matapédia est sortie de son lit vers 2 h dans la nuit de vendredi à samedi.

Cette nuit, un embâcle formé sur la rivière Ristigouche a cédé, raconte la mairesse de Matapédia, Nicole Lagacé. Cet embâcle-là est arrivé à la hauteur du village et a fait hausser le niveau de l'eau sur la rue des Saumons.

Cette rue est fermée à la circulation entre la rue de l'Église et le boulevard Perron Est. Dix personnes ont quitté leur domicile par mesure préventive, ajoute la directrice régionale de la sécurité civile, Janique Lebrun. Neuf résidences du chemin Riverside sont aussi isolées.

Le détour se fait par les Plateaux. La route 132 demeure ouverte à la circulation. La Municipalité et la sécurité civile sont sur un pied d'alerte et placent la situation sous haute surveillance.

Si l'embâcle [qui s'est formé sous le pont de la rue des Saumons] lâche, ça pourrait être pire.

Janique Lebrun, directrice régionale de la sécurité civile
De l'eau s'est accumulée aux abords d'une station-service de Matapédia.Cette station-service de Matapédia a été inondée. Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Nicole Lagacé affirme que, pour le moment, la situation demeure stable et les dégâts sont contenus.

Une maison de la rue Riverside a eu des dommages. Le garage Ristigouche a de l'eau à l'intérieur, dit-elle.

De l'eau touche aux fondations d'une maison.La maison d'Allan Mooris a été inondée. Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La résidence d'Allan Moores est située sur la rue Riverside. Il tente depuis plusieurs heures de limiter les dégâts causés par la montée des eaux. Vers le milieu de l'après-midi, il y avait un peu moins de deux mètres d'eau dans son sous-sol et il craignait de voir le niveau de l'eau augmenter davantage.

L'aéroglisseur de la Garde côtière canadienne est à l'oeuvre dans la péninsule acadienne, mais pourrait revenir dans la Matapédia. Toutes les démarches ont été faites pour qu'il arrive dans notre région, affirme la mairesse.

Avec les informations de Patrick Bergeron

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Conditions météorologiques