•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clare Bronfman plaide coupable dans un scandale d'esclaves sexuelles

Plan rapproché de Mme Bronfman.

Clare Bronfman, héritière de l'empire Seagram.

Photo : Reuters / Brendan McDermid

Agence France-Presse

Clare Bronfman, héritière du géant canadien des spiritueux Seagram, a plaidé coupable vendredi dans l'affaire de la secte NXIVM, au sein de laquelle des dizaines de femmes étaient devenues esclaves sexuelles du gourou Keith Raniere, a mentionné le procureur fédéral de Brooklyn.

En plaidant coupable d'association de malfaiteurs pour cacher des clandestins et d'usurpation d'identité, la fille du défunt Edgar Bronfman échappe au procès qui doit débuter le 7 mai dans ce dossier, avec Keith Raniere désormais seul au banc des accusés.

Mme Bronfman, 40 ans, est désormais théoriquement passible d'une peine de 25 ans de prison, mais les recommandations prévoient dans son cas une peine d'environ 2 ans, a précisé un porte-parole du procureur.

Sa peine devrait être prononcée le 25 juillet.

Interpellée en juillet 2018, Clare Bronfman était au conseil d'administration de NXIVM, l'organisation créée par Keith Raniere, accusé d'avoir entretenu durant plusieurs années un cercle de 15 à 20  femmes qui se pliaient à ses désirs sexuels.

Il aurait parallèlement créé en 2015 une organisation pyramidale, baptisée DOS, qui comprenait des « esclaves » et des « maîtres », et dont tous les membres étaient des femmes.

Clare Bronfman est soupçonnée, avec sa soeur Sara, d'avoir apporté plus de 100 millions de dollars à NXIVM, basée dans la région d'Albany, dans l'État de New York, grâce à sa fortune familiale.

Elle aurait notamment financé des assignations en justice contre ses ennemis présumés, utilisé de fausses identités pour accéder à des données informatiques et aidé M. Raniere à se servir de la carte de crédit d'une ex-maitresse défunte.

À part M. Raniere, 58 ans, arrêté en mars 2018 au Mexique, les cinq autres inculpés dans ce scandale ont tous plaidé coupable.

Kathy Russell, accusée d'être la comptable de l'organisation, devait également plaider coupable vendredi.

L'actrice Allison Mack, l'un des personnages principaux de la série Smallville et une autre « vedette » de ce dossier, avait quant à elle plaidé coupable le 8 avril de deux chefs d'accusation, sur les sept dont elle était accusée, pour extorsion et association de malfaiteurs, après la cofondatrice de NXIVM, Nancy Salzman, en mars.

La chaîne HBO a annoncé jeudi qu'elle allait produire une série documentaire sur ce scandale.

Procès et poursuites

Justice et faits divers