•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau de l'eau surveillé de près en Mauricie et au Centre-du-Québec

Des sacs de sable, sur des palettes de bois, déposées sans être utilisés sur une rue fantôme.
Vendredi matin, la Ville de Trois-Rivières a demandé aux citoyens habitant dans les zones jugées à risque de se préparer sans tarder à la crue des eaux. Photo: Radio-Canada / Maude Montembeault
Jérôme Roy

Les autorités de la Mauricie et du Centre-du-Québec se préparent au pire, même si, dans la journée de vendredi, le niveau du lac Saint-Pierre et du fleuve Saint-Laurent n'étaient pas jugé « catastrophique ».

Selon le porte-parole de la Sécurité civile en Mauricie et au Centre-du-Québec Bernard Létourneau, seuls le secteur de la route de la Langue de Terre à Maskinongé, ainsi que celui des avenues de l’Anse et Montesson à Bécancour avaient subi des débordements vendredi en fin d’après-midi.

Aucune maison n’aurait, selon les premières constatations, été inondée.

M. Létourneau précise cependant que la situation pourrait changer très rapidement, en raison de la pluie qui doit s’abattre sur la région jusqu’à samedi et de la hausse du mercure qui devrait faire fondre la neige en Haute-Mauricie dimanche et lundi.

Il ajoute que les grandes marées font en sorte que l’eau s’écoule plus difficilement du fleuve à cette période de l’année et que des vents défavorables retiennent l’eau dans le lac Saint-Pierre.

Ainsi, les niveaux de 2017 pourraient être atteints, même dépassés, lundi ou mardi.

De nombreux sacs de sable, tout juste remplis, jonchent le sol d'un stationnement.Vendredi, 10 000 sacs de sable ont été remplis à Nicolet. Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Nicolet se prépare… et fait appel à l’armée

Peu de temps après qu’Ottawa eût accepté d’envoyer l’armée en renfort à la demande de Québec, vendredi après-midi, la Ville de Nicolet s’est empressée de demander l’aide des Forces canadiennes en vue d’éventuelles inondations.

Plus tôt dans la journée, 10 000 sacs de sable ont été remplis et la mairesse Geneviève Dubois a annoncé qu’un centre d’hébergement dédié aux sinistrés allait ouvrir ses portes dès vendredi soir, par mesure préventive.

Trois-Rivières implore ses citoyens d'agir

Constatant que peu de citoyens s’étaient prémunis des sacs de sable offerts jeudi, la Ville de Trois-Rivières a prié ceux habitant dans les zones considérées à risque de se préparer adéquatement sans tarder.

Une carte interactive sur le site Internet de la Ville permet d’ailleurs de visualiser ces zones qui pourraient être inondées rapidement.

Avec la collaboration de Maude Montembeault

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques