•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nav Canada accuse Rouyn-Noranda de diffuser de fausses informations

Une pancarte de NAV Canada indique « Au service d'un monde en mouvement. navcanada.ca ». La porte du service est fermée.

NAV Canada la sécurité des pistes des aéroports, comme celle de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Piel Côté

Nav Canada accuse la Ville de Rouyn-Noranda de diffuser de fausses informations. La société en charge des services de navigation aérienne civile au pays réagit à la suite de la parution d'une infolettre adressée aux transporteurs et à des élus au début du mois d'avril.

Dans cette note, la Ville de Rouyn-Noranda dénonçait que Nav Canada ait l'intention de modifier certaines stations d'information de vol telles qu'on les connaît aujourd'hui.

« Nav Canada a confirmé pour la première fois et de manière officielle, avoir entamé un examen national des services des stations d'information de vols afin de les remplacer par des technologies. Cet examen serait complété dès l'été 2019 », lisait-on dans l'avis.

Nav Canada explique, de son côté, que l'examen national vise à examiner comment il est possible d'améliorer la sécurité des utilisateurs aéroportuaires.

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, Nav Canada soutient qu'il « est regrettable que le bulletin de Rouyn-Noranda soit utilisé pour répandre de fausses informations sur le but de l'examen national et qu'il laisse entendre que l'intention de ce dernier est de remplacer nos employés par de la technologie. »

L'objectif serait d'améliorer les services, explique le gestionnaire principal en affaires publiques de Nav Canada, Jonathan Bagg. « C'est vrai qu'il y a eu de nouvelles technologies qui ont été conçues récemment, mais l'objectif est de rehausser la sécurité en utilisant les idées de nos employés. On veut utiliser la technologie en soutien au travail de nos employés », mentionne-t-il.

« L'examen régulier de la circulation aérienne fait partie de notre mandat et de notre processus d'évaluation continue », poursuit-il.

Toujours dans la note publiée par Nav Canada, l'organisme estime que « les propos insinuant que Nav Canada ferait quoi que ce soit pour compromettre la sécurité n'ont aucun fondement et vont à l'encontre de ce qu'est la Société et de ce qu'elle représente. »

Diane Dallaire interpelle Mélanie Joly

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, a également profité de la présence la ministre du Tourisme Mélanie Joly à Rouyn-Noranda, jeudi, pour l'interpeler à ce sujet.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda, dans les studios d'ICI Abitibi-Témiscamingue.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda, dans les studios d'ICI Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Angie Landry

« Nous lui avons remis des documents et peut-être pourra-t-elle passer le message au ministre des Transports, Marc Garneau », espère-t-elle.

La mairesse mentionne également que la mobilisation régionale devient peu à peu une mobilisation nationale.

« Jamais les régions ne pourront répondre aux normes de Nav Canada en termes de nombres de vols et le service en région est un incontournable. On ne perd pas espoir, mais c'est une bataille que l'on continue de mener », laisse-t-elle entendre.

Abitibi–Témiscamingue

Transports