•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Sudburois appelés à se prononcer sur la réforme du transport en commun

Des autobus stationnés au Centre de transport du Grand Sudbury.

Le conseil municipal a adopté en février un nouveau plan d'action pour le transport en commun, qui prévoit notamment l'augmentation du nombre de trajets d'autobus.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Bienvenu Senga

Fin des billets en papier, une plus grande fréquence des autobus... les idées des citoyens affluent alors que la Ville du Grand Sudbury s'apprête à effectuer sa première transformation majeure des services de transport en commun depuis 2001.

Sonia B.-Inkster est revenue s’installer dans la Ville du nickel en 2015 après plusieurs années d’absence.

Ma surprise est la façon [dont] le Nord continue avec les billets, alors on continue avec de la poubelle. Ça, ça m’a surpris, indique-t-elle.

Elle dit apprécier l’ajout de nouveaux trajets que prévoit la Ville dès le mois d’août, d’autant plus qu’elle a choisi de vivre dans le centre-ville pour éviter d’avoir besoin d’une voiture.

La nouvelle carte du réseau de transport en commun est disponible en ligne (Nouvelle fenêtre) et les résidents ont jusqu’au 23 avril pour faire part de leurs commentaires à la Ville.

Il sera notamment possible de se rendre du sud de la Ville au secteur du Nouveau Sudbury sans changer d’autobus, ce qui est impossible actuellement.

Mme B.-Inskter estime toutefois que les directives devraient aussi être disponibles dans des formats adéquats pour ceux qui, comme elle, ont des problèmes de vision.

Sur mon ordi, je peux rapprocher les choses, mais une fois en route, je n’aurais pas mon ordi avec moi et s’ils vont imprimer sur papier comme cela est fait à l’instant, ce serait bon d’avoir les directives, par exemple les transferts.

Sonia B-Inkster, résidente de Sudbury

Quant à lui, Chase Berwick, fréquent utilisateur du système de transport en commun, souligne qu’il est toujours difficile de se déplacer en fin de semaine, où la fréquence de circulation des autobus est faible.

Cela rend la vie professionnelle difficile à organiser des fois. Avec les retards, on doit parfois attendre longtemps, note-t-il.

Les propos sont corroborés par Sebastien Dumoulin, qui réside dans le secteur Vallée Est.

Les gens ont besoin de se rendre là où ils veulent aller rapidement et ne pas attendre de longues heures. Il faut davantage d’autobus, déclare-t-il.

Un système « plus fonctionnel »

Le nouveau plan d’action de la Ville a été approuvé à l’unanimité en février par les conseillers municipaux.

Le représentant du quartier 4, Geoff McCauslasnd, parle d’un système « complètement différent » qui permettra de mettre fin à certaines des plaintes qu’il reçoit lui-même de résidents.

Enfin, nous avons un système progressiste, moderne, et je pense qu’il va super bien fonctionner pour plusieurs Sudburois, affirme l’élu.

C’est un système qui est plus fonctionnel.

Geoff McCauslasnd, conseiller municipal du Grand Sudbury

Il souligne entre autres la transférabilité des laissez-passer d’autobus et le fait que les trajets principaux seront desservis toutes les 15 minutes pendant la semaine.

La mobilité que permettra le nouveau système aura aussi, selon M. McCausland, un impact économique en encourageant les gens à fréquenter davantage les établissements commerciaux jugés éloignés actuellement.

Le plan d’action de la Ville prévoit aussi l’augmentation du nombre d’abribus.

Nord de l'Ontario

Transport en commun