•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Ottawa surveille la rivière des Outaouais de très près, sans s'alarmer

L'eau s'engouffre dans le barrage de la chute des Chaudières, en raison de la crue printanière.

Le débit de la rivière des Outaouais est particulièrement rapide à la hauteur de la chute des Chaudières.

Photo : Radio-Canada / CBC/Ryan Tumilty

Radio-Canada

Ottawa et Gatineau partagent les berges de la même rivière, mais les deux municipalités ne communiquent pas le même degré d'urgence. La capitale nationale rapporte que le pic des inondations serait prévu mardi prochain, après avoir parlé vendredi avec la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO).

Pourtant, l’organisme maintient ses prévisions pour samedi, dans une mise à jour publiée vendredi après-midi. De la région d’Ottawa et de Gatineau jusqu’à celle de Montréal, les seuils d'inondations majeurs devraient être dépassés à partir de samedi avec des niveaux maximums qui pourraient atteindre ceux observés en mai 2017 selon les quantités de précipitations reçues, évalue l’organisme.

Nous nous préparons depuis des mois, soutient de son côté la directrice du Service des routes et du stationnement de la Ville d’Ottawa, Laila Gibbons, pour expliquer le ton calme du message officiel à Ottawa. Elle précise que la Ville a développé un programme de prévention et d’action dans les derniers mois afin d’être plus préparée et de réagir avant que les problèmes touchent la région d’Ottawa.

Nos bénévoles sont présents. Nous avons parlé avec les associations communautaires. La communication a été la clé.

Laila Gibbons, directrice du Service des routes et du stationnement de la Ville d’Ottawa

Les gens sont préparés cette année, ils sont prêts. Alors quand l’eau montera, on ne la poursuivra pas : on sera en amont, souligne-t-elle.

Préparation et surveillance continue à Ottawa

La Ville d’Ottawa se dit tout aussi prête que sa contrepartie québécoise. Des sacs de sable sont distribués aux résidents des zones à risque dans 22 sites.

Des bénévoles sont aussi appelés à la corvée pour remplir les sacs, notamment dans les secteurs de Constance Bay, Buckam’s Bay et Cumberland, particulièrement touchés par les inondations en 2017.

Nous disons à tout le monde : soyez prêts.

Laila Gibbons, directrice du Service des routes et du stationnement de la Ville d’Ottawa

De plus, des équipes municipales surveillent en continu la situation. Nous veillons sur tous les quartiers situés le long des rivières Rideau et Outaouais, de Arnprior jusqu’à l’extrême est de la Ville, précise Laila Gibbons.

Pour l’instant, la Ville d’Ottawa ne rapporte aucune résidence inondée. Certaines sections de routes le long de la rivière des Outaouais sont cependant fermées à la circulation.

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques