•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la visite durant le congé pascal pour 130 Grands amis de Sherbrooke

Les bénévoles Thérèse Côté et Michel Dupuis, accompagnés de la directrice générale des Petits frères de Sherbrooke et de la coordonnatrice principale, Vicky St-François. À l'avant-plan, on voit les fleurs que recevront les Grands amis.

Les bénévoles Thérèse Côté et Michel Dupuis, accompagnés de la directrice générale des Petits frères de Sherbrooke et de la coordonnatrice principale, Vicky St-François.

Photo : Radio-Canada

Christine Bureau

Pour la première fois depuis longtemps, Madame Marie-Rose, 95 ans, n'ira pas au souper de cabane à sucre organisé dimanche par les Petits frères de Sherbrooke. Heureusement, elle recevra de la visite qu'elle connaît bien durant le long congé pascal.

Thérèse Côté, bénévole depuis 2007, ira à la rencontre de sa Grande amie, comme elle le fait depuis maintenant 12 ans.

Jusqu’à maintenant, Mme Marie-Rose avait participé aux activités. Elle sortait au dîner de Noel et à l’activité de Pâques. C’est la première fois qu’elle a vu cette année que sa capacité ne lui permettait plus de participer à cette activité, raconte-t-elle. J’assiste encore à un changement d’étape dans la vie de cette Grande amie.

En tout, les Petits frères de Sherbrooke comptent 210 Grands amis, des personnes âgées de 75 ans et plus qui sont trop souvent seules. Quatre-vingt d’entre eux pourront participer au repas de cabane à sucre dimanche. Tous les autres recevront au moins une visite.

Pour tous ceux qui ne peuvent plus sortir, on a des bénévoles qui vont leur porter des douceurs sucrées et des fleurs pour égayer leur journée, explique la coordonnatrice principale des Petits frères de Sherbrooke, Vicky St-François.

Thérèse Côté est bien placée pour témoigner des bienfaits de ces rencontres entre les bénévoles et leurs Grands amis. Je crois que je suis l’un des liens les plus constants dans sa vie, confie-t-elle à propos de son amie Mme Marie-Rose.

C’est un membre de ma famille. Sincèrement, sérieusement.

Thérèse Côté, à propos de sa grande amie Marie-Rose

Bénévoles recherchés

Tous les Grands amis n’ont cependant pas la chance d’être jumelés avec un bénévole. Nos grands amis qui sont prioritaires – qui ne peuvent plus sortir et qui n’ont personne dans leur vie – on a quand même 88 % de ces Grands amis qui sont jumelés, illustre Vicky St-François.

L’objectif est d'arriver à jumeler 100 % des Grands amis, et même d’en accueillir encore plus au sein de l’organisme.

On a plus d’une cinquantaine de personnes qui sont sur notre liste d’attente. Ça nous prendrait autant de bénévoles, et même plus.

Vicky St-François, coordonnatrice

Thérèse Côté est convaincante quand elle parle de son bénévolat auprès des Petits frères. Elle soutient qu’elle n’a pas vu les années passer. Et surtout, elle croit que le temps investi en vaut la peine : tout le monde en sort gagnant. C’est un peu comme un cliché. Oui, on est bénévole et on donne, mais on reçoit tellement en échange, plaide-t-elle.

On le voit dans de petites gestes, on le voit quand on arrive dans le sourire qu’on voit, dans leurs yeux et dans leur visage combien on est importants pour eux.

Thérèse Côté, bénévole

Pour les 130 Grands amis qui recevront de la visite durant le congé pascal, la présence des bénévoles s’ajoutera aux fleurs et aux gourmandises comme autant de petites douceurs.

Estrie

Engagement communautaire