•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Demi-finale LHJMQ: les Huskies et l'Océanic entament leur duel

Le défenseur de Bonaventure, Alexis Arsenault (7) lors d'une partie des Huskies de Rouyn-Noranda contre l'Océanic de Rimouski, au Colisée Financière SunLife.

Le défenseur de Bonaventure, Alexis Arsenault (7) lors d'une partie des Huskies de Rouyn-Noranda contre l'Océanic de Rimouski, au Colisée Financière SunLife.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie Océanic de Rimouski

Piel Côté

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, l'Océanic de Rimouski défiera les Huskies ce soir, à Rouyn-Noranda. Les deux équipes s'affrontent en demi-finale des séries éliminatoire de la LHJMQ. Le duel risque de récompenser l'équipe la plus disciplinée.

Les deux formations possèdent des avantages numériques performants ainsi que des joueurs dotés d'habiletés hors normes. Il sera donc important pour chacune d'entre elles de rester loin du banc des pénalités. C'est du moins l'avis de l'entraîneur de l'Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil.

« Ce sont des attaques massives qui sont dévastatrices et il faut rester disciplinés dans notre système de jeu et dans notre façon de jouer », fait savoir le pilote rimouskois, quelques heures avant le premier duel de cette demi-finale.

Du côté des Huskies, l'entraîneur-chef Mario Pouliot désigne aussi cet aspect du jeu lorsqu'on lui demande ce qui pourrait faire la différence dans cette série. Il admet que sa formation a perdu son sang froid à quelques occasions dans la première ronde des séries contre Shawinigan.

Le tour d'ensuite, contre Victoriaville, son équipe avait néanmoins amélioré cet aspect et selon l'entraîneur, les joueurs devront demeurer disciplinés.

« On ne veut pas passer de temps dans le banc de punitions parce que premièrement, on hypothèque des joueurs, deuxièmement, on perd notre momentum et troisièmement, on donne plus de temps de jeu à leur attaque à cinq », indique-t-il.

Des absents de marque

Les deux rivaux seront privés d'éléments importants. Du côté des Huskies, le meilleur marqueur des séries, Peter Abbandonato sera absent, en raison d'une mononucléose.

Louis-Filip Côté, qui connaît un printemps productif, sera muté sur le premier trio, avec Joël Teasdale et Jakub Lauko. « Il peut jouer au centre à l'aile et il est très fiable défensivement. Il est très utile à notre équipe », décrit Mario Pouliot, soulignant que tous les membres de son équipe devront prendre la relève.

L'Océanic est toujours privée de son deuxième défenseur, Jordan Lepage, blessé depuis le premier match des séries. « La nature a horreur du vide, il y a quelqu'un qui est la pour prendre la place et pour mener notre équipe », lance Serge Beausoleil.

La rencontre entre les deux formations débutera à 19h30, ce soir.

Les paris sont lancés!

Les hostilités se sont amicalement transportées jusqu'à l'Assemblée nationale où la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, et le député de Rimouski, Harold Lebel ont parié que le député perdant devra porter le chandail de l’adversaire pour un de ses caucus!

Abitibi–Témiscamingue

Hockey junior