•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé publique : Doug Ford ampute le budget de 1 milliard

Deux hommes se parlent debout dans un bureau.

Le maire de Toronto John Tory (à g.) dénonce les coupes du premier ministre Doug Ford en santé publique (archives).

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, acccuse le gouvernement de Doug Ford de « s'attaquer à la santé de toute notre ville » en sabrant de près de 1 milliard de dollars sur dix ans le financement provincial pour le service de santé publique de la Ville Reine.

Ces compressions s'inscrivent dans la fusion des bureaux de santé publique et la réduction de 200 millions de leur budget d'ici 2021-2022 déjà annoncées par la province.

Le maire Tory soutient que la province cible Toronto dans ses coupes, qui touchent plus durement la métropole, dit-il.

Selon lui, nombre de programmes actuels sont en péril à cause des changements à la formule de financement provinciale, y compris ceux-ci :

  • Plus de 600 programmes de déjeuners dans les écoles
  • Les inspections dans les garderies
  • La détection de nouvelles menaces à la santé publique comme le SRAS et le H1N1

Le financement provincial est aussi utilisé pour l'immunisation des enfants ainsi que pour l'inspection du système d'eau potable et des restaurants, notamment.

À l'heure actuelle, les trois quarts du budget annuel de 250 millions du bureau de santé publique de Toronto sont financés par la province.

La Ville devra maintenant fournir 40 % du financement, une proportion qui doit passer à 50 % pour certains programmes, selon le président du comité de santé publique de Toronto, Joe Cressy.

Le conseiller municipal dit que le manque à gagner se chiffre à 86 millions pour cette année.

Ces coupes en santé publique sont dangereuses et vont sûrement causer des décès.

Joe Cressy, président du comité de santé publique de Toronto

Il rappelle les coupes du gouvernement Harris et la tragédie de l'eau contaminée de Walkerton (Nouvelle fenêtre), qui avait fait sept morts en 2000.

Le conseiller Cressy et le maire Tory promettent de continuer à se battre pour tenter de bloquer ces compressions.

La province rassurante

Le gouvernement Ford rétorque que tous les bureaux de santé publique continueront à être financés de façon adéquate.

Nous travaillons directement avec nos partenaires municipaux alors que nous allons lentement vers un nouveau modèle de financement au cours des trois prochaines années, accordant un plus grand rôle aux municipalités, affirme Hayley Chazan, porte-parole de la ministre de la Santé Christine Elliott.

Le médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa, se dit extrêmement déçue.

La députée néo-démocrate Marit Stiles qualifie la nouvelle d'alarmante. Pour elle, ces compressions minent la santé publique des millions de personnes qui habitent et qui travaillent à Toronto.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Santé publique