•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de Noel Starblanket : la communauté rend un dernier hommage à l'aîné autochtone respecté

Un homme âgé est assis dans une salle avec beaucoup de fenêtres.
Noel Starblanket est décédé le 15 avril dernier à Regina, à l'âge de 72 ans. Photo: CBC / (GoFundMe)
Emmanuelle Poisson

Une centaine de personnes ont assisté aux funérailles organisées en l'honneur de l'aîné autochtone Noel Starblanket, vendredi matin dans le village de Lebret, à environ 80 km à l'est de Regina. Noel Starblanket est décédé lundi, dans un hôpital de Regina, à l'âge de 72 ans, à la suite de complications liées au diabète.

Les funérailles ont eu lieu dans le gymnase White Buffalo Calf, pendant lesquelles il était interdit de prendre des photos et vidéos. Selon la professeure à l’Université des Premières Nations du Canada, Merelda Fiddler-Potter, l’événement était réservé aux membres de la famille de M. Starblanket et la Première Nation crie de Star Blanket.

Toutefois, des policiers de Regina sont aussi venus présenter leurs respects.

Le public a pu lui rendre hommage jeudi lors d'un service commémoratif en son honneur, à l'Université des Premières Nations du Canada où il oeuvrait comme aîné. Une centaine de personnes se sont rassemblées lors de la commémoration.

« Il était un homme incroyable et il était l'exemple d'un homme très noble, a dit Michael Starr, le chef de la Nation de Star Blanket, lors de la célébration de la vie de Noel Starblanket. Il a trouvé sa vraie vocation, ce qu'il croyait être la vraie, dans sa capacité cérémonielle. Trouver et travailler au sein de notre communauté, avec les aînés, non seulement notre communauté, mais aussi d'autres communautés. »

Au début des années 1970, le promoteur des droits et de la culture autochtone était devenu chef de la Nation crie de Star Blanket à l'âge de 24 ans, devenant ainsi l'un des plus jeunes chefs autochtones du Canada à l'époque.

En 1979 et 1980, il a été élu à deux reprises chef de la Fraternité des Indiens du Canada, qui correspond aujourd’hui à l’Assemblée des Premières Nations (APN).

Noel Starblanket est reconnu pour avoir exercé une influence déterminante sur l’éducation et la culture autochtone. Il accordait une importance à la réconciliation en favorisant les relations entre les communautés autochtones et non autochtones de Regina et de la Saskatchewan.

Il avait également pris part au projet du traité 4, une activité éducative mise en place par deux Fransaskoises, Naomi Fortier-Fréçon et Leia Laing, dans laquelle des élèves tentent d'imaginer une société inclusive et qui tente de faciliter l’apprentissage de l’histoire et de la signification du traité 4.

Avec les informations de Marc-Antoine Bernier et de Penny Smoke, CBC News

Saskatchewan

Autochtones