•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Toiles et poches de sable pour prévenir l'inondation

Ces riverains de Saint-Raymond se sont préparés au pire en installant des toiles et des poches de sable.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Radio-Canada

Le pire est à venir pour plusieurs centaines de riverains de la rivière Sainte-Anne, à Saint-Raymond, dans Portneuf. Les fortes pluies prévues pour la journée risquent de faire sortir la rivière de son lit « au cours des prochaines heures », avertissent les autorités de la municipalité.

« Avec la pluie qui est attendue aujourd’hui, le risque est élevé. On est sur un pied d’alerte. Le message qu’on transmet à nos citoyens c’est : "soyez prêts, préparez vos résidences en conséquence" », indique le directeur général de la Ville de Saint-Raymond, François Dumont.

Un camion et une grue à Saint-Raymond

Un camion transportant un sac de sable à Saint-Raymond

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

La hausse du débit va faire monter les niveaux d’eau. Le danger peut survenir s’il se crée un bouchon au centre-ville.

Pour l’instant, la Ville dit avoir pris tous les moyens nécessaires pour prévenir [les conséquences] de ce coup d’eau.

« On a brisé le couvert de glace, on a créé un chenal d’écoulement. Ça fonctionne bien pour le moment », explique M. Dumont.

Un chenal d’écoulement à Saint-Raymond dans Portneuf

Un chenal d’écoulement a été créé pour diminuer les risques d'inondation.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

« On a invité certaines résidences de personnes âgées dans la zone à risques d’effectuer des évacuations préventives. Les résidences ont collaboré avec nous et c’est la chose à faire », poursuit-il.

Le maire de Saint-Raymond, Daniel Dion, craint les importantes précipitations attendues.

« On parle de près de 100 millimètres en trois jours. C’est sûr qu’il n’y a pas beaucoup de rivières qui vont être en mesure de contenir toute cette eau-là., indique-t-il. À cela va s’ajouter toute la fonte en raison des températures au-dessus du point de congélation. »

Tous les employés de la Ville sont mobilisés. À ce temps-ci de l'année, on craint aussi les glissements de terrain.

Daniel Dion, maire de Saint-Raymond

Cette situation ne va pas sans rappeler l’inondation qui avait frappé la même zone en 2014 : plusieurs centaines de  citoyens avaient été évacuées en raison d’une crue soudaine des eaux.

« Il faut prévoir tout ça et être prêt parce que quand ça arrive, ça arrive en 15 minutes », se rappelle le maire.

Machinerie déployée

Le directeur des travaux public de la Ville de Saint-Raymond, Christian Julien, affirme que la municipalité a déployé toute la machinerie nécessaire pour intervenir lors d'un éventuel embâcle.

« On a une pelle mécanique conventionnelle, on veut être capable d’intervenir sur la rivière à partir du pont. On a une pelle araignée qui va être munie de flotteurs. On va pouvoir aller sur la rivière », affirme-t-il.

Aussitôt qu’on voit les glaces accoter sur le pont, on va intervenir très rapidement.

Christian Julien directeur des travaux public de la Ville de Saint-Raymond,

Un véhicule amphibie sera aussi disponible si des résidents doivent être évacués de leur résidence.

Un véhicule amphibie

Un véhicule amphibie a été déployé par la Ville de Saint-Raymond.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

« S'il y a deux à trois pieds d’eau, on peut aller les chercher, indique M. Julien. 5 à 6 personnes peuvent monter à bord. »

Plusieurs compagnies d'excavation travaillent sans relâche depuis plusieurs jours pour offrir le service de sacs de sable.

« On ne dort pas beaucoup. On fait des sacs depuis deux jours. Ça n’arrête pas. On les remplit la nuit pour distribuer les sacs le jour », indique Dominic Jobin qui est propriétaire d’une compagnie d’excavation.

Environnement Canada maintient ses avertissements de pluie pour les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Jusqu'à 80 millimètres de pluie sont attendus d'ici samedi.

Québec

Incidents et catastrophes naturelles