•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour modifier les interdictions de stationnement à Val-d’Or

Signalisation interdisant le stationnement
Signalisation interdisant le stationnement Photo: Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau
Thomas Deshaies

La Valdorienne Marie-Ève Sirois a lancé une pétition sur le site change.org afin que la Ville de Val-d'Or modifie sa réglementation sur le stationnement nocturne pendant la saison hivernale. La citoyenne aimerait que Val-d'Or module ses interdictions en fonction des opérations de déneigement.

Plusieurs villes du Québec ont modifié leurs pratiques au courant des dernières années pour limiter les interdictions de stationnement, plaide Mme Sirois. Elle cite notamment en exemple les villes de Rimouski et de Trois-Rivières. « La Ville de Trois-Rivières divise la ville en zones et, selon les zones, ils vont annoncer s’il va y avoir déneigement ou pas », explique-t-elle.

Selon elle, Val-d’Or pourrait faire usage de son site Internet pour diffuser l’information. « La Ville pourrait annoncer sur son site Internet ou une application mobile s’il y a déneigement ou non, et donc, si on peut se stationner la nuit (dans les rues) », suggère-t-elle.

Marie-Ève Sirois estime qu’un tel ajustement pourrait être facilitant pour les visiteurs et les locataires d’immeubles à logements et encouragerait les personnes ayant consommé de l’alcool à ne pas utiliser leur véhicule.

La Valdorienne Marie-Ève Sirois.La Valdorienne, Marie-Ève Sirois. Photo : Gracieuseté Marie-Ève Sirois

Elle estime que de nombreux citoyens ont eu des contraventions, notamment après un match des Foreurs, alors qu’il n’y avait pas d’opérations de déneigement. « J’étais à une soirée avec cinquante autres personnes, j’hésitais à savoir si j’avais pris un verre de trop et, au lieu de prendre le risque, j’ai tout de suite appelé un taxi pour aller chez moi. Quand je suis revenue chercher ma voiture, tous ceux qui avaient été responsables comme moi avaient tous eu une contravention », déplore-t-elle.

Mme Sirois espère récolter 1000 signatures avant de déposer la pétition au conseil municipal. Elle affirme avoir déjà interpellé l’administration municipale et les élus avant d’entamer ses démarches.

Invité à commenter, le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, a estimé qu’il s’exprimerait publiquement au moment du dépôt de la pétition.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale