•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Postes Canada affiche une perte de 270 M$ pour 2018

Une boîte à lettres de Postes Canada.

La perte avant impôt de 270 M$ pour l'exercice 2018 se comparait à un bénéfice avant impôt de 76 M$ lors de l'exercice précédent.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

La Presse canadienne

Postes Canada a affiché jeudi une perte de 270 millions de dollars avant impôt pour l'exercice 2018, ce que la société d'État a qualifié de « résultat décevant au terme d'une année difficile » marquée par une décision en arbitrage sur l'équité salariale et un conflit de travail automnal.

En outre, la société a souligné que les deux grandes tendances des dernières années se sont poursuivies en 2018, à savoir la forte hausse des volumes de colis et la baisse importante des volumes de courrier.

Le conflit sur l'équité salariale remontant aux négociations de 2016 a pris fin en septembre dernier, lorsqu'un arbitre a décrété que la rémunération des facteurs dans les régions rurales, plus faible que celle des facteurs dans les centres urbains, représentait une injustice, puisque la vaste majorité de leur travail dans les régions rurales est accompli par des femmes.

Le règlement de ce dossier a coûté au secteur Postes Canada environ 420 millions de dollars l'an dernier, dont 280 millions étaient applicables rétroactivement.

Par ailleurs, les tensions entourant les négociations sur de nouvelles conventions collectives ont culminé à l'automne, lorsque le syndicat a exercé son droit légal de mener des grèves tournantes du 22 octobre au 27 novembre.

Cette situation a entraîné une perte de revenu que Postes Canada a évaluée à 195 millions de dollars, qui a eu un impact de 135 millions sur le résultat annuel avant impôts, a précisé la société.

Postes Canada a souligné que ces charges avaient été partiellement contrebalancées par un gain de 48 millions de dollars lié à une mise à jour actuarielle dans le calcul des coûts liés à l'indemnisation des accidents du travail.

La perte avant impôt de 270 M$ se comparait à un bénéfice avant impôt de 76 M$ pour l'exercice précédent. Les revenus de Postes Canada ont pour leur part légèrement progressé à 6,62 milliards de dollars, comparativement à 6,51 milliards de dollars un an plus tôt.

Pour l'ensemble du Groupe d'entreprises de Postes Canada, la perte avant impôt s'est établie à 110 M$, par rapport à un bénéfice de 204 M$ lors de l'exercice 2017. La perte nette a pour sa part atteint 87 M$, ce qui se comparait à un bénéfice de 148 M$.

Le secteur Purolator a vu son profit avant impôt grimper à 162 M$, comparativement à 123 M$ pour l'exercice précédent. Du côté de la logistique, le bénéfice avant impôt est resté stable à 21 M$.

Au plus récent exercice, les produits de Postes Canada représentaient 75,6 % des revenus du Groupe d'entreprises de Postes Canada, comparativement à 21,1 % pour Purolator et à 3,3 % pour le secteur de la logistique.

Économie