•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Offrir un lapin à Pâques n’est pas toujours une bonne idée

Un petit lapin debout sur ses pattes arrières près d'un buisson et des brindilles.
Un lapin peut vivre jusqu'à 12 ans. Photo: Shutterstock / R. Maximiliane
Adrien Blanc

Une vétérinaire de View Royal, dans le Grand Victoria, demande aux parents de réfléchir deux fois avant de faire cadeau d'un lapin à leur enfant à l'occasion des fêtes de Pâques.

La docteure Tin Wai Kwan, propriétaire de la clinique vétérinaire Helmcken, garde un souvenir douloureux des lapins abandonnés qu’elle a récupérés dans son cabinet. Dans les dernières années, des habitants de son quartier et des environnementalistes lui ont apporté des dizaines de rongeurs aux longues oreilles qui avaient été abandonnés au bord de la Transcanadienne.

Un lapin n’est pas un jouet dont on peut se débarrasser.

Tin Wai Kwan, vétérinaire à View Royal

Certains n’étaient pas mentalement prêts à vivre à l’état sauvage, se souvient-elle. Ils étaient inconscients de l’existence de prédateurs et des dangers de la route. Pour éviter les accidents, les autorités ont même installé des panneaux indiquant qu’il est interdit de nourrir les lapins.

En 2016, devant la prolifération des lapins, une association locale en a capturé une centaine et les a envoyés par avion dans un refuge près de San Antonio, au Texas. Tin Wai Kwan a participé à leur préparation au voyage : Certains avaient des blessures causées par des bagarres, mais dans l’ensemble, ils étaient plutôt en bonne santé.

La vétérinaire rappelle que s’occuper d’un lapin est une lourde responsabilité. Il faut les faire castrer, les soigner et les nourrir, sans compter l’amour et l’attention qu’il faut leur apporter. « Un lapin a des sentiments et des besoins », rappelle-t-elle.

Avoir un animal de compagnie est un privilège, pas un droit.

Tin Wai Kwan, vétérinaire à View Royal

Un lapin de compagnie vit entre 8 et 12 ans, mais l'enfant peut vite s'en lasser. Des parents découvrent aussi que tout le monde n’aime pas forcément ces jolies boules de poils sur pattes. Si vous n’avez pas le droit d’avoir du foin chez vous, prévient la vétérinaire, ou si vous êtes allergique au foin, ce n’est peut-être pas une bonne idée d’avoir un lapin.

Colombie-Britannique et Yukon

Nature et animaux