•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une conférence sur le cannabis pour les aînés à Saint-Célestin

Gens qui regardent un écran et écoutent un homme de VertMédic parler

La FADOQ de Saint-Célestin a organisé une séance d'information au sujet du cannabis thérapeutique, jeudi, dans le sous-sol de l'église de la municipalité.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le club de la Fédération de l'âge d'or du Québec (FADOQ) de Saint-Célestin a organisé jeudi une conférence sur le cannabis médicinal. Près de 150 personnes de la région y ont participé.

Je suis un peu avant-gardiste au niveau de la FADOQ!, admet Renald Deshaie, le président du club de la FADOQ de Saint-Célestin qui a eu l’idée d’organiser cet événement. Je suis pour l'évolution et l'avancement, ajoute-t-il.

Il a invité l'entreprise de Bécancour VertMédic à venir parler des différents produits de cannabis médicinal et leurs effets. VertMédic ne vend pas de cannabis thérapeutique, mais offre un accompagnement pour obtenir des prescriptions.

Il y a vraiment une ouverture d'esprit chez les gens, surtout depuis la légalisation du cannabis récréatif. La stigmatisation est encore là, mais ça diminue.

Daniel Blackburn, président de VertMédic

Les participants, réunis dans le sous-sol de l’église de Saint-Célestin, ont posé de nombreuses questions.

Gens assis dans le sous-sol de l'église

Près de 150 personnes ont assisté à la séance d'information organisée par la FADOQ de Saint-Célestin au sujet du cannabis thérapeutique, jeudi.

Photo : Radio-Canada

Le président de VertMédic, Daniel Blackburn, affirme que le cannabis médicinal est de plus populaire chez les aînés.

Lucille Poirier parle devant un groupe de personnes âgées

Lucille Poirier consomme de l'huile de cannabis thérapeutique. Elle a partagé son expérience lors de la séance d'information de la FADOQ de Saint-Célestin.

Photo : Radio-Canada

Lucille Poirier consomme de l'huile de cannabis thérapeutique. Depuis, elle dit ne plus avoir besoin de prendre de médication pour ses douleurs aux jambes. Elle a même délaissé sa canne et son déambulateur.

Ça a changé ma vie du tout au tout.

Lucille Poirier, utilisatrice de cannabis thérapeutique

À la fin de la conférence, plusieurs aînés ont déclaré vouloir en parler à leur médecin.

Produits sur une table : pilule et huile

Produits de cannabis thérapeutique amenés par VertMédic à la rencontre organisée à Saint-Célestin.

Photo : Radio-Canada

Les résultats de la marijuana médicinale ne sont pas les mêmes pour tous, souligne Daniel Blackburn.

Le cannabis peut aussi avoir des effets indésirables, comme une dépendance au produit.

Le Collège des médecins du Québec invite d’ailleurs ses membres à la prudence dans la prescription de marijuana.

D’après le reportage d’Anne-Marie Lemay

Mauricie et Centre du Québec

Cannabis