•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : les 100 jours du changement de Jason Kenney

Le premier ministre désigné de l'Alberta Jason Kenney marche à l'extérieur de l'assemblée provinciale à Edmonton.

Le conservateur Jason Kenney a été porté au pouvoir par une large majorité des électeurs albertains.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Laurent Pirot

La fin de la taxe carbone sera sans doute la mesure la plus spectaculaire prise dans les premières semaines de la nouvelle majorité conservatrice en Alberta, mais elle ne sera certainement pas la seule décision rapide : Jason Kenney arrive décidé à changer beaucoup de choses, et vite.

Le Cabinet de Jason Kenney devrait être assermenté le 30 avril, mais son équipe de campagne prépare depuis des mois les décisions à prendre dans les premiers jours et les premières semaines.

Dans l’heure qui suivra la prestation de serment de ses ministres, Jason Kenney veut prendre une première décision : promulguer le projet de loi 12, qui donne au gouvernement provincial les moyens d’interrompre les livraisons de carburant à la Colombie-Britannique.

Changements de personnes

Il a aussi promis de renvoyer immédiatement l’ancien directeur de l’Institut Pembina, nommé en février au conseil d’administration de l’agence de régulation de l’énergie.

Jason Kenney procédera à certains changements pour que les personnalités nommées par le Cabinet « partagent d’une manière générale la vision politique du gouvernement ».

Les nouveaux députés commenceront leurs travaux à l’Assemblée nationale au cours de la troisième semaine du mois de mai.

Fin de la taxe carbone

Le premier projet de loi qu’ils examineront portera sur l’abrogation de la taxe sur le carbone, la promesse phare de Jason Kenney depuis son entrée sur la scène provinciale, en 2016.

Ensuite, le second projet de loi donnera plus de flexibilité aux entreprises et remettra en cause certaines protections accordées aux employés par le gouvernement Notley. Le salaire minimum sera réduit, passant de 15 $ à 13 $ pour les moins de 18 ans.

Le gouvernement veut permettre aux fermiers de choisir leur propre assurance pour les accidents de travail de leurs employés.

Avant la fin de la session, les conservateurs veulent baisser d’un point le taux d’imposition des entreprises, en le portant de 12 % à 11 %, a annoncé Jason Kenney au lendemain de sa victoire.

Le gouvernement veut s’attaquer dès les premières semaines à réduire les obligations administratives et la bureaucratie.

Projet Trans Mountain

Sur le dossier des pipelines, le calendrier est plus flou. Jason Kenney a approuvé la décision du gouvernement fédéral de repousser au 18 juin la date limite pour la prise d’une décision sur l’agrandissement du pipeline Trans Mountain.

« [En attendant] nous allons continuer à construire une alliance qui soutient Trans Mountain et les autres pipelines », a déclaré Jason Kenney.

Nous espérons que nous n’aurons pas à employer des moyens plus énergiques pour affirmer les intérêts économiques de l’Alberta.

Jason Kenney

Ceux qui ne sont pas convaincus ont droit à des menaces. Ainsi, Jason Kenney promet de perturber les livraisons de carburant vers la région de Vancouver si le gouvernement de John Horgan continue de s’opposer à Trans Mountain.

Il organisera un référendum sur la péréquation si Ottawa ne permet pas d’avancées importantes sur ce projet.

Jason Kenney a aussi envisagé d’attaquer en justice les projets de loi C-69 et C-48 s’ils étaient approuvés, ainsi que la taxe carbone fédérale.

Il veut contester en justice le statut d’organismes de bienfaisance de certaines organisations environnementales qui critiquent l’exploitation des sables bitumineux.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale