•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvertes et retrouvailles pour les 20 ans du Carrefour de théâtre

Un jeune homme assis se penche vers une jeune femme pour l'embrasser, dans une scène de «Tous des oiseaux».
Une scène de Tous des oiseaux, pièce écrite et mise en scène par Wadji Mouawad. Photo: Facebook/lacollinetheatrenational
Radio-Canada

Le Carrefour international de théâtre célébrera sa 20e présentation avec une dizaine de pièces de divers créateurs, certains débarquant au Carrefour pour la première fois, d'autres effectuant un retour, dont Wajdi Mouawad, Joël Pommerat et Mani Soleymanlou.

Le Carrefour international de théâtre prévoit dévoiler officiellement sa programmation la semaine prochaine. Des abonnés l’ont cependant déjà reçue par la poste.

Des créateurs du Québec, mais aussi d'Iran, de Belgique, de France seront de passage pour l'événement.

Le festival s’ouvrira avec la performance du dramaturge iranien Nassim Soleimanpour, auteur privé de passeport durant des années, qui voyage avec son oeuvre pour la première fois.

Le spectacle Nassim, en farsi et en français, proposera une réflexion sur l’exil et l’immigration. Il mettra en scène un nouvel acteur à chaque représentation, qui recevra des instructions par le biais d’une vidéo en direct.

Wajdi Mouawad explorera avec Tous des oiseaux une histoire d’amour au coeur du conflit israélo-palestinien. La pièce sera présentée un seul soir, le 3 juin, au Grand Théâtre de Québec.

Le créateur français Joël Pommerat proposera quant à lui à La Bordée son adaptation du conte populaire Pinocchio. Un spectacle « sombre et lumineux, magique et moral, drôle et inquiétant », souligne le Carrefour sans sa programmation.

Au Grand Théâtre de Québec, Mani Soleymanlou se penchera, avec la pièce Neuf, sur la génération des baby-boomers en explorant les identités individuelles et collectives.

Du côté de Bruxelles, Digressions et autres détours avant de jouer avec Eve Bonfanti et Yves Hunstad se voudra un événement en deux volets, cinématographique et théâtral, dans lequel les spectateurs seront entraînés dans le processus de création.

Transhumanisme

Une photo de Dominique Leclerc dans le studio de La sphère.Dominique Leclerc s'est intéressée au transhumanisme puisqu'elle souffre de diabète de type 1 et qu'elle espérait trouver une meilleure solution technologique à ses ennuis de santé que son glucomètre actuel. Photo : Radio-Canada / Karl-Philip Vallée

Avec Post humains, la comédienne et dramaturge Dominique Leclerc se penchera quant à elle sur le transhumanisme. L’auteure y explore la relation entre l’humain et la technologie pour bonifier les capacités humaines.

Le Français Johann Le Guillerm, artiste explorant les frontières du cirque, sera de retour au Carrefour pour dévoiler Le pas grand-chose, à mi-chemin entre la conférence et la performance.

Le dire de Di du Franco-Ontarien Michel Ouellette offrira pour sa part une fable évoquant les enjeux politiques et écologiques du pays.

Madame Catherine prépare sa classe de troisième à l’irrémédiable de Jon Lachlan Stewart, Granma. Les trombones de la Havane de Stefan Kaegi, Hidden Paradise d’Alix Dufresne et Marc Béland complètent la programmation qui met également au menu lectures et chantiers artistiques.

Tel que dévoilé précédemment par le Carrefour, le parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant? sera quant à lui de retour en cinq nouveau tableaux érigés cette année aux abords de la rivière Saint-Charles.

Le Carrefour international de théâtre se tiendra du 23 mai au 8 juin 2019.

Québec

Théâtre