•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie criminel à Louvicourt : le procès pourra se conclure

Cette affiche se trouve sur les lieux de l'incendie depuis les faits.
Cette affiche se trouve sur les lieux de l'incendie depuis les faits. (archives) Photo: Radio-Canada / Thomas Deshaies
Thomas Deshaies

Le procès de Marie-Lyne Plourde, accusée de complot en vue de commettre un incendie criminel et d'avoir intentionnellement causé par le feu un dommage à un bien, pourra finalement se conclure en août. Il avait été suspendu par la juge afin que l'accusée subisse une évaluation psychologique

La juge n'a fait aucun commentaire sur le contenu du rapport sur l'état psychologique de Marie-Lyne Plourde, lors de l'audience jeudi, mais a choisi la date du 27 août pour terminer le procès.

Le rapport conclut donc que malgré les conditions particulières de Mme Plourde, celle-ci est apte à subir son procès.

Le procureur de la Couronne devra terminer le contre-interrogatoire de l'accusée et il s'en suivra les plaidoiries des deux parties.

Il pourrait donc y avoir un dénouement judiciaire pour un événement qui a eu lieu en 2003, soit 16 ans après les faits allégués.

Abitibi–Témiscamingue

Procès et poursuites