•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital Saint-Boniface veut améliorer son service en santé mentale

L'Hôpital Saint-Boniface
La Fondation de l'Hôpital Saint-Boniface lance une campagne de financement pour rénover le bâtiment McEwen. Photo: Radio-Canada
Julien Sahuquillo

La Fondation de l'Hôpital Saint-Boniface a lancé une campagne de financement pour réunir 1,6 million de dollars afin d'améliorer le bâtiment McEwen dédié aux soins en santé mentale.

La présidente de l’hôpital Saint-Boniface, Martine Bouchard, estime que les rénovations du bâtiment McEwen sont grandement nécessaires.

« J’ai visité ce pavillon il y a un an [au début de ma prise de poste] et j’ai constaté qu’il y avait de grands besoins. Le pavillon McEwen était une résidence à l’origine. Donc ce n’était pas vraiment adapté pour des patients », explique-t-elle.

Martine Bouchard souhaite compléter un budget de trois millions de dollars pour financer des travaux d’amélioration des infrastructures.

L’Office régional de la santé de Winnipeg a déjà été accordé 1,3 million de dollars à l’hôpital, notamment pour un projet de restauration destiné à minimiser les risques de suicides chez les patients hospitalisés pour des troubles de santé mentale.

La Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface fait un appel aux dons pour compléter l’autre moitié du projet.

Avec l’argent qui sera réuni, l’administration veut rénover les revêtements des sols dans les chambres et repeindre les murs, mais surtout assurer la sécurité des équipements.

« On parle de gicleurs, mais aussi de diminuer les risques suicidaires au niveau des prises de courant dans la salle de bain ou des poignées de portes non bloquantes », précise la présidente de l’Hôpital Saint-Boniface.

Selon Martine Bouchard, l’absence d’infrastructures adaptées complexifie le travail du personnel ainsi que les coûts de fonctionnement de l’hôpital.

« La façon dont les établissements de santé fonctionnent lorsque les situations ne sont pas optimales, c’est en faisant des ajouts de personnel, des personnes qui sont déplacées dans d’autres locaux », précise-t-elle.

Elle ajoute que grâce au premier financement de l’ORSW, des travaux d’amélioration de la sécurité seront entamés dès cet automne pour le sous-sol du bâtiment, avant de poursuivre au premier et deuxième étages en fonction des fonds disponibles.

Manitoba

Établissement de santé