•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les opérateurs téléphoniques des services d'urgence ouvrent les portes de leur quotidien

Radio-Canada

Mercredi soir, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Manitoba a fait découvrir au public, en direct sur Twitter, les appels d'urgence qu'elle a reçus entre 20 h et 22 h. Cette initiative a eu lieu dans le cadre de la Semaine nationale des télécommunicateurs de la sécurité publique.

Selon Robert Cyrenne, directeur des communications à la GRC au Manitoba, cela permet de mieux faire connaître ce métier au public.

« C’est l’occasion de montrer au public le travail de nos policiers […] et celui de nos opérateurs », affirme-t-il.

Robert Cyrenne explique que, pour des raisons de confidentialité, les conversations n’ont pas été retranscrites intégralement.

« On donne juste un aperçu de l’appel, entre autres, pour la sécurité des policiers », ajoute-t-il.

Le directeur des communications à la GRC au Manitoba dit qu’il s’agit d’une belle occasion pour montrer la variété d’appels reçus chaque soir.

« Ça peut être un suicide, une fusillade ou juste une personne qui a besoin d’aide sur la route. On ne sait jamais ce qui nous attend », dit-il.

La GRC du Manitoba reçoit de 10 000 à 12 000 appels d'urgence par mois. C'est le samedi qu'elle reçoit le plus d'appels.

Manitoba

Forces de l'ordre