•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook télécharge par erreur les contacts de 1,5 million d'utilisateurs

Des écrans arborent le logo blanc et bleu de Facebook
Facebook est à nouveau épinglé pour intrusion dans la vie privée de ses utilisateurs. Photo: AFP/Getty Images / LIONEL BONAVENTURE
Radio-Canada

Par erreur, Facebook a importé le carnet d'adresses courriel de 1,5 million de ses nouveaux utilisateurs sans leur consentement. Le réseau social a reconnu son faux pas au site Business Insider, qui a révélé la nouvelle.

Facebook a affirmé au site d’information qu'il avait recueilli ces données sans en avoir l'intention et qu’il était en train de les supprimer de son système. Les utilisateurs touchés vont être contactés au cours des prochains jours.

Une procédure critiquée

Jusqu’au début du mois d'avril, Facebook demandait à certains de ses nouveaux inscrits d’entrer le mot de passe associé à leur compte courriel afin de vérifier leur identité. Une pratique qui avait été vivement dénoncée, poussant Facebook à cesser d’exiger cette information lors de la création de comptes Facebook.

En obtenant le mot de passe associé au compte courriel d’un nouvel inscrit, Facebook importait son carnet d’adresses courriel afin de permettre à l’utilisateur de retrouver ses amis déjà membres de Facebook.

Absence de consentement

Jeudi, le site américain Business Insider a dévoilé que la demande d’autorisation accompagnant l’importation de ces adresses courriel avait disparu en mai 2016. Toutefois, Facebook a continué de récolter ces carnets d’adresses sans l'autorisation des utilisateurs.

Facebook a indiqué à Business Insider que les contacts de 1,5 million de ses utilisateurs avaient été obtenus de cette façon et intégrés dans le système de Facebook, qui s’en est également servi pour mieux cibler ses publicités.

Le nombre exact de personnes touchées reste inconnu

Puisque les utilisateurs concernés échangent des courriels avec un grand nombre d’interlocuteurs, le nombre total de personnes touchées pourrait atteindre des centaines de millions. Facebook n’a pas été en mesure de donner ce chiffre à Business Insider, mais l'entreprise affirme que ces informations n’ont été partagées avec personne.

 Le mois dernier, nous avons arrêté d’offrir aux gens s’inscrivant sur Facebook pour la première fois la possibilité de vérifier leur compte avec le mot de passe de leur compte courriel , a expliqué Facebook.

Quand nous avons regardé les étapes par lesquelles passaient les gens pour vérifier leur compte [Facebook], nous avons découvert que, dans certains cas, les adresses courriel des contacts de ces personnes avaient été involontairement téléversées à Facebook quand ils ont créé leur compte.

Facebook
Avec les informations de Business Insider

Réseaux sociaux

Techno