•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les routes commencent à être touchées par les inondations au Nouveau-Brunswick

Les eaux d'une rivière s'avancent dans une rue.
Les autorités à Edmundston surveillent les eaux des rivières à la Truite, Iroquois et Madawaska, ainsi que celles du fleuve Saint-Jean. Photo: Radio-Canada / Kassandra Nadeau
Radio-Canada

Les eaux montent au Nouveau-Brunswick, particulièrement celles du fleuve Saint-Jean, au point où les autorités se préparent à fermer des routes. Parallèlement, des municipalités riveraines informent leurs résidents des risques d'inondation et prennent certaines mesures de précaution.

Tout indique que certaines municipalités connaîtront des inondations au cours des prochains jours. La fonte des neiges et les fortes pluies prévues d'ici dimanche feront gonfler les cours d'eau. Le nord-ouest de la province risque de recevoir jusqu’à 100 millimètres de pluie au total d’ici dimanche, selon Environnement Canada.

Tout porte à croire que, dans les prochains jours, on va avoir des inondations assez [importantes].

Shawn Berry, Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick

Les automobilistes devraient éviter les routes recouvertes d’eau en raison des risques importants liés à la sécurité, indique le gouvernement dans un avis au public. L’eau peut être plus profonde qu’elle ne paraît et elle peut cacher des affaissements de la route, d’autres dommages ou des débris.

Les automobilistes sont priés de suivre les avis de fermetures de routes et de ne pas déplacer ou contourner les barricades, ajoute-t-on. Les automobilistes sont également priés de respecter toute modification aux limites de vitesse et de surveiller la présence de la faune sur les routes. Certains animaux chercheront un terrain plus élevé puisque leurs territoires naturels sont recouverts d’eau.

Une liste des plus récentes fermetures de routes est disponible en ligne (Nouvelle fenêtre).

À Edmundston, les autorités surveillent le niveau des rivières environnantes et du fleuve, et elles aident les résidents des zones inondables à se préparer au pire.

On a mis des endroits où on met des pompes pour protéger les systèmes d’eau de surface. On a amené des sacs de sable à certains citoyens où on sait que c’est problématique. On a fait des avis aux citoyens. On a jasé aussi avec eux pour qu’ils protègent leurs biens, explique le coordonnateur des mesures d’urgence d’Edmundston, Jacques Doiron.

À Fredericton, les eaux du fleuve s’élevaient à 5,6 mètres jeudi matin, alors que les autorités prévoyaient qu’elles atteindraient 5,2 m.

Le point d’inondation est à 6,5 m, et on s’attend à ce que les eaux le dépassent dès dimanche.

En raison du risque d'inondations sévères à Fredericton, toutes les activités du palais de justice de Fredericton seront déplacées au Centre forestier Hugh John Flemming, situé au 1350, rue Regent (en face du centre commercial Regent), et ce, à compter du mardi 23 avril et jusqu'à nouvel ordre, peut-on lire dans un communiqué du gouvernement.

Deux pompiers déposent un feuillet d'information dans la boîte de courrier d'une maison.Agrandir l’imageLes pompiers de Fredericton font du porte-à-porte dans les quartiers inondables pour prévenir les citoyens des risques d'inondation en fin de semaine. Photo : Twitter/@VilleFredMun

À Oromocto, le chef de la brigade des pompiers, Jody Price, dit qu’il a déjà fait du porte-à-porte dans les quartiers inondables pour informer les citoyens.

Dans l’ensemble de la province, les gens qui habitent à des endroits où il y a eu des inondations dans le passé devraient prendre des précautions.

Si vous avez déjà eu des problèmes dans le passé, c’est le temps d’agir, de peut-être sortir des choses qui sont dans la cave et les monter plus haut. Si vous avez eu recours à des sacs de sable dans le passé, c’est le temps d’aller en acheter et de commencer à les préparer, les mettre autour de votre propriété. S’il y a des gens qui craignent d’être isolés, c’est le temps de penser à peut-être sortir et trouver un logement temporaire pour éviter des rester pris dans les inondations, recommande Shawn Berry.

Avec des informations du Réveil Nouveau-Brunswick et de CBC

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles