•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg devra couper 700 frênes noirs

Portrait d'une dame aux cheveux bruns mi-longs, qui esquisse un sourire, à côté d'un tronc d'arbre.

La responsable de la gestion des arbres, Martha Barwinsky, affirme que Winnipeg est relativement démunie contre le psylle floconneux du frêne.

Photo : CBC Manitoba / Jacques Marcoux

Radio-Canada

La forêt urbaine de Winnipeg est frappée par le psylle floconneux. Des centaines de frênes seront abattus afin d'éviter la propagation.

« Environ 700 frênes noirs vont devoir être coupés, affirme la responsable de la gestion des arbres à Winnipeg, Martha Barwinsky. Ce sont des frênes noirs que nous avons découverts l'année dernière, qui étaient morts ou presque morts. »

Les arbres sont principalement situés dans les quartiers Riverview et River Heights. « L'insecte est présent dans toute la ville à des degrés divers, selon les quartiers », précise toutefois Mme Barwinsky,.

Les insectes mesurent environ 3 millimètres. Lorsque les œufs éclosent au printemps, les nymphes aspirent la sève des nouvelles feuilles.

Une deuxième génération de nymphes, qui éclot en août, se nourrit ensuite des feuilles frisées créées par la première génération.

Les insectes affaiblissent les arbres, les rendant vulnérables aux maladies et entraînant leur mort. Cependant, selon Mme Barwinsky, les arbres peuvent récupérer s'ils ne sont pas gravement infestés.

« Il y aura des trous importants dans ces quartiers en raison des arbres qui seront enlevés, ajoute-t-elle. Par contre, nous essayons d'en replanter d'autres dans ces zones en priorité. »

Martha Barwinsky s'attend à ce que la Ville replante moins de la moitié des arbres abattus cette année.

L'année dernière, elle en a coupé 11 900. De ce nombre, 5800 étaient situés le long des boulevards et des parcs. Seulement 2500 ont été remplacés.

Un financement supplémentaire de la Ville permettra par ailleurs de rattraper le retard dans la coupe des ormes. Selon la responsable de la gestion des arbres à Winnipeg, tous les feuillus atteints de la maladie hollandaise de l’orme seront abattus d’ici le mois de mai.

Manitoba

Affaires municipales